Teliano sort de sa réserve et prévient Kassory :"Tout ce qui brille n'est pas or…"

Guinée
Jean Marc Teliano
Jean Marc Teliano

CONAKRY- Silencieux depuis plusieurs mois sur la Gouvernance du Président Alpha Condé, Jean Marc Teliano, vient de sortir de sa réserve.

Alors que le Premier ministre a reçu,  mercredi 18 août, une entreprise allemande qui propose au gouvernement de réaliser le kilomètre de bitume à 500.000 euros, le leader du Rassemblement pour le développement intégré de Guinée (RDIG) a exprimé des inquiétudes.

Non sans crainte, M. Teliano qualifie cette audience de folklore visant à duper les Guinéens. Ce leader politique prévient le Chef du Gouvernement guinéen que "tout ce brille n'est pas de l'or".

"C'est avec un sourire en coin que j'ai suivi hier mercredi 18 août dans le journal télévisé de la RTG, une audience du Premier ministre, chef du Gouvernement, avec une société allemande de négoces qui propose de réaliser en Guinée, des chantiers routiers aux normes internationales avec seulement 500.000 euros par kilomètre. 

J'ai été très amusé par ce folklore qui sent l'arnaque à des kilomètres, mais aussi et surtout, j'ai été très inquiet qu'une telle entreprise ait été reçue et obtenu les oreilles de notre chef de Gouvernement. Inutile de faire savoir que chacun de nous connaît parfaitement ce que coûte un kilomètre de bitume aujourd'hui", prévient l'ancien ministre de l'agriculture.

Ayant encore à l'esprit l'amère expérience de l'entreprise EBOMAF qui avait eu le marché de reconstruction de la route Kankan-Kissidougou via Tokounou, M. Teliano demande au Chef du Gouvernement guinéen avant d'engager le pays. 

"Je suis inquiet puisque j'ai encore à l'esprit une autre entreprise dénommée EBOMAF qui avait réussi, au début de la gouvernance Alpha Condé, à se faire octroyer pour des centaines de millions de dollars, le marché de reconstruction de la route Kankan-Kissidougou via Tokounou. 

On se rappelle que j'avais vivement réagi à la tribune de la 8ème législature de l'Assemblée Nationale, en ma qualité de représentant du peuple, lorsque j'ai constaté que non seulement cette société n'avait pas la volonté de réaliser ce projet, mais, plus grave encore, l'entrepreneur avait encaissé des millions de dollars, avant de transférer chez lui au Burkina, tous les équipements de travaux routiers qui étaient sur le terrain à Kankan. Et cela, au vu et au su de toutes les autorités administratives, judiciaires et les services de défense et de sécurité de notre pays.

C'est pour dire à notre Premier ministre de commencer d'abord par mener des investigations sérieuses et précises autour de cette autre société qui nous promet des merveilles. Tout ce qui brille n'est pas or, dit-on", prévient le leader du RDIG.

Ce mercredi, au terme de son audience avec cette société allemande, le Premier ministre Kassory Fofana avait demandé aux dirigeants de cette entreprise de prendre contact avec les services techniques du département des travaux publics pour présenter des propositions d'études de projets viables.

Affaire à suivre…

 

Africaguinee.com 

Créé le Jeudi 19 août 2021 à 20:56