Victoria Nuland : "Le président Biden s’est engagé à réamorcer un dialogue fort…”

Etats-Unis
Victoria Nuland, sous-secrétaire d’État américaine chargée des Affaires politiques
Victoria Nuland, sous-secrétaire d’État américaine chargée des Affaires politiques

WASHINTON-Au terme de sa tournée en Afrique, la sous-secrétaire d’État américaine chargée des Affaires politiques, a animé une conférence de presse virtuelle ce jeudi 5 août 2021 à partir de Niamey au Niger. Au cours de cette conférence à laquelle un journaliste d'Africaguinee.com a participé, l’ambassadrice Victoria Nuland a réitéré l’engagement de l’Administration Biden, à renforcer les relations de coopération entre les Etats-Unis et le continent africain.

Accompagnée par une équipe inter agence, des représentants de la Maison Blanche,  du département d’État, l’ambassadrice Victoria Nuland a sillonné respectivement, à partir du lundi 2 août 2021, l’Afrique du Sud, le Botswana, la Tanzanie et le Niger.

 « Le président Biden, la vice-présidente Harris et le secrétaire d’Etat Blinken se sont engagés à réamorcer un dialogue fort avec l'Afrique en particulier avec  les démocraties africaines sur les différents fronts que nous avons en commun que ce soit sécurité, prospérité, retour à une bonne santé, mettre un terme à la pandémie et renforcer la démocratie et les droits de l’homme dans tout le continent”, a déclaré Mme Nuland avant d’évoquer les différentes rencontres.

Evoquant la covid-19, elle martelé qu'il ne s’agit pas seulement de battre la pandémie maintenant, mais également d’être mieux préparé avec des fabricants des vaccins en Afrique pour l'avenir comme le fait ailleurs dans d’autres continents.

La sous-secrétaire d’Etat n’a pas manqué de souligner le contexte sécuritaire difficile au Sahel. Elle a rassuré que les Etats-Unis travaillent à améliorer la sécurité alimentaire dans la région, l’autonomisation des femmes et la lutte contre l’extrémisme.

 “Aujourd’hui au Niger c’était une situation difficile comme vous le savez au Sahel. Nous avons des partenariats de longue date dans cette région. Nous travaillons à améliorer la sécurité alimentaire, l’éducation et l’autonomisation des femmes. Nous souhaitons également faire croître cette relation en passant de l’aide au commerce en améliorant le climat des affaires…", a-t-elle dit.

Relever les défis Africains avec les africains

Les pays que nous avons choisis sont des démocraties où nous faisons déjà beaucoup, mais nous pensons que nous pouvons faire encore plus ensemble. Et cela s'inscrit non seulement dans l'engagement du président Biden d'approfondir et de renforcer les relations sur le continent, mais aussi de travailler de façon  multilatérale et de relever les défis africains avec les Africains, de faire en Afrique ce que nous espérons faire chez nous, c'est-à-dire bâtir sur des meilleurs bases.  Ainsi, alors que nous nous remettons du COVID, nous cherchons à investir chez nous dans les infrastructures (….).

Nous voulons que nos partenaires africains fassent de même, c'est pourquoi une grande partie de notre conversation a porté sur ces différents sujets. Et le dernier élément était Prosper Africa, qui est notre programme d'investissement sur le continent, que le président et la vice-présidente veulent réorienter vers l'investissement dans les petites et moyennes entreprises, les entreprises appartenant à des femmes et les entreprises appartenant à la diaspora”, a annoncé  Victoria Nuland.

 

Abdoul Malick Diallo

pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 669 91 93 06

Créé le Vendredi 06 août 2021 à 15:00

TAGS