Arnaque sur les barrages routiers : Un responsable de la gendarmerie "épinglé"…

Kankan
Image d'illustration
Image d'illustration

Alors que le ministre d'Etat à la Défense Dr Mohamed Diané a édicté des consignes fermes interdisant les arnaques, les rackets et rançons contre des citoyens sur les barrages routiers, certains agents indélicats continuent de se livrer à ces pratiques.

Sur la route nationale Kankan-Kissidougou, un responsable d'une brigade mobile vient d'être épinglé après avoir racketté la somme de 140.000 GNF à des jeunes qui étaient pourtant en règle. L'agent vient d'être conduit vers Conakry où il devra répondre, a appris Africaguinee.com.

" Nous sommes venus trouver les agents la brigade mobile sur place. Ils nous ont signalé, on s'est arrêté pour aller les rencontrer dans l'optique de leur présenter nos papiers. Ils nous ont dit qu'eux n'ont pas besoin de papiers. Subitement, un agent est parti couper un reçu de 140.000 GNF. Et on était obligé de payer cet argent pour continuer notre chemin. Difficilement, on a mobilisé cette somme grâce à l'aide certaines personnes. D'ailleurs pour compléter la somme, on avait proposé un téléphone, mais il n'a pas accepté", a expliqué Mohamed Camara, la victime.

Pourtant, explique le citoyen victime de cet abus, il était en règle, tous ses papiers était au complet. C'est pourquoi, il a décidé de saisir, preuve à l'appui, la hiérarchie de cet agent.

Lire aussi-Guinée : Dr Mohamed Diané "tape du poing" sur la table…

Après avoir reçu toutes les épreuves en main, le commandant de la gendarmerie routière de Kankan, a déploré le mauvais comportement de ses agents.  Alfred Akoi Beavogui le commandant de la gendarmerie routière a aussitôt convoqué le principal mis en cause qui  a été remis à la disposition de la direction nationale de la gendarmerie.

Le jeune qui a été victime a été remboursé. Aux dernières nouvelles, le responsable de la brigade mobile incriminé dans cette affaire d'arnaque serait en route pour Conakry où il devra répondre des faits qui lui sont reprochés devant sa hiérarchie.

Mercredi dernier, lors d'une visite de terrain au niveau des barrages filtrant,  le Chef d'Etat-major adjoint de l'armée de terre a averti que tout agent (policier, gendarme, militaire) pris en train de rançonner, arnaquer un voyageur au niveau des barrages sera puni par la radiation et sera poursuivi.

"Tout autre barrage qui ne fait pas partie de ces trois et les quatre points de contrôle, est illégal. Les rançons, les arnaques au niveau des barrages, que ça soit policiers, gendarmes, militaires ou de quiconque agent des forces de l'ordre, qui se livrent à cela, la sanction c'est la radiation et la traduction de l'intéressé devant les juridictions compétentes", a averti le Général de brigade Pépé Roger Sagno, Chef d'Etat-major adjoint de l'armée de terre.

 

Depuis Kankan, Facély Sanoh

Pour Aricaguinee.com

Créé le Samedi 31 juillet 2021 à 12:07

TAGS