Mort "suspecte" du marin Alpha Amadou Diallo : Où en est l'enquête ?

Conakry
Feu lieutenant Alpha Amadou Diallo
Feu lieutenant Alpha Amadou Diallo

CONAKRY- Où en est-on dans l'enquête autour de la mort "suspecte" du lieutenant de la marine, Alpha Amadou Oury Diallo ?

Ce jeune officier électromécanicien en service à l’Etat-major de la marine nationale, est décédé le 14 juillet dernier, dans des circonstances que sa famille juge floue. Les enquêtes ont été amorcées par le Haut commandement de la gendarmerie nationale. Selon nos informations deux proches du défunt ont été auditionnés par les enquêteurs, alors que le corps de l'officier se trouve encore à l’Hôpital Ignace-deen.

"Hier, jeudi 22 janvier, la gendarmerie au cours de leurs enquêtes a pris ma déposition avec celle de la veuve du lieutenant Oury. Ils nous ont rassuré qu’ils sont en train de mener toutes les enquêtes possibles pour élucider les circonstances de la mort de mon frère (…). L’autopsie doit être faite, le procureur a déjà été saisie pour cela’’, a déclaré Alpha Amadou Diouhé, frère ainé du Lieutenant Oury.

Zones d’ombres…

Selon notre interlocuteur, il y a des zones d’ombres qui subsistent. ‘’Les circonstances de sa mort ne sont pas claires puisqu’autant de personnes interrogées sur les circonstances, autant de versions. Cela n’apaise pas du tout la famille. En tant que musulman et croyant, de mon côté, je m’en remets à la volonté de Dieu, mais nous voulons connaitre toute la vérité. Nous voulons connaitre la date du décès et les personnes avec lesquelles il travaillait ce jour-là, pour faire toute la lumière sur ce décès’’ a interpellé, Alpha Amadou Diouhé Diallo.

Des souvenirs…

La disparition du lieutenant Alpha Amadou Oury Diallo est une perte énorme pour sa famille et de la Guinée toute entière, selon M. Diouhé Diallo.

’Mon frère, le Lieutenant Oury était le bricoleur parfait. C’était un génie. C’est un ingénieur électromécanicien de spécialité. Il a fait six ans de formation et d’études en Russie et a fait un stage en France. Il devrait, du haut de ses 33 ans, aller faire ses cours d’Etat-major en Russie au mois de Septembre de cette année. Ce génie de cet acabit, la Guinée en avait besoin. C’est pourquoi je vous dis que des questions demeurent sur les circonstances de sa mort

Je réitère mes respects au commandant en Chef des Forces armées qui est le président Alpha Condé qui s’est investi pour la formation des jeunes dans tous les domaines de la coopération militaire. Ces jeunes à leur retour sont capables de relever le défi (…). Mais je sens du fond du cœur que la vérité jaillira au grand jour", a t dit.

A noter que toutes nos tentatives pour joindre les autorités militaires du pays afin de recouper ces informations liées à cette enquête sont restées vaines. Pour l'instant.

A suivre…

 

BAH Boubacar LOUDAH

Pour Africaguinee.com

Tel : (+224) 655 31 11 13

Créé le Vendredi 23 juillet 2021 à 21:40