Guinée : le Gouvernement répond à l'ambassade des Etats-Unis…

Guinée
Tibou Kamara, porte-parole du Gouvernement
Tibou Kamara, porte-parole du Gouvernement

CONAKRY-La réponse du Gouvernement guinéen ne s'est pas fait attendre ! Suite à la déclaration publiée ce  21 Juillet 2021, dans laquelle l'ambassade des Etats-Unis dénonce la poursuite des arrestations de membres de l'opposition politique et la réduction au silence des voix dissidentes, Conakry a réagi.

Le porte-parole Tibou Kamara, a martelé que le Gouvernement guinéen n'est pas un obstacle ni une menace contre les droits et les libertés des citoyens.

Dans sa note, l'ambassade des Etats-Unis s'est félicitée de la libération récente de quatre dirigeants de l'opposition, soulignant qu'il s'agit d'une étape positive vers la réconciliation nationale.

Toutefois, elle a noté que ce geste contraste fortement avec l'arrestation et la détention de la figure de l'opposition Kéamou Bogola Haba le 14 juillet par le gouvernement guinéen. En réaction, Tibou Kamara précise : 

"Le Gouvernement note, avec satisfaction, que l'ambassade des Etats-Unis en Guinée se félicite des actes posés par la justice guinéenne, conformément aux pouvoirs qui lui sont reconnus et impartis. Il note aussi le vœu  partagé par tous les  républicains et démocrates que les procédures en cours, relatives à différentes affaires pendantes devant les juridictions du pays, soient conduites vite et bien, sous l'autorité de la justice et dans le respect de l'indépendance des magistrats", a réagi le porte-parole du Gouvernement dans un communiqué dont copie est parvenue à notre rédaction.

Lire aussi-Les Etats-Unis appellent Conakry à mettre fin aux "détentions pour des raisons politiques"...

Réaffirmant que l'État de droit et la liberté d'expression sont au cœur d'une démocratie stable, fonctionnelle et crédible, les Etats-Unis indiquent que chacun mérite le droit de s'exprimer, comme le stipule la Déclaration universelle des droits de l'homme.

Washington demande à Conakry de mettre fin aux détentions pour des raisons politiques, en renforçant le pluralisme politique et le respect des droits de l'homme, notamment la liberté d'expression.

"Le Gouvernement n'est pas un obstacle ni une menace contre les droits et les libertés des citoyens", rétorque Tibou Kamara. Il assure le gouvernement fait mieux.

"Il promeut la liberté d'expression et la diversité des opinions, réelles dans le pays, mais qui doivent s'exercer  cependant, comme dans tout Etat de Droit, dans les conditions et limites prescrites par la Constitution", prévient M. Kamara.

Le porte-parole du Gouvernement souligne enfin que "la Guinée est un Etat respectueux des droits humains ainsi que des principes universels de la Démocratie et de l'Etat de Droit, fondés sur l'exigence de concilier les Droits et les Devoirs, ainsi que celle d’assurer l'égalité des citoyens devant la Loi".

 

Africaguinee.com

Créé le Mercredi 21 juillet 2021 à 22:22