Kourou Maninka : une décision du ministre Bouréma Condé divise les populations

Dalaba
Général Bouréma Condé, ministre de l'Administration du Territoire et de la Décentralisation
Général Bouréma Condé, ministre de l'Administration du Territoire et de la Décentralisation

DALABA- L'arrêté du ministre de l'administration du territoire et de la décentralisation, le Général Bouréma Condé, portant composition des membres de la délégation spéciale de Kourou Maninka, divise les populations de cette jeune commune rurale. La liste a été rejetée pour la énième fois par les populations de cette jeune sous-préfecture. Deux camps se déchirent pour le contrôle de la Délégation spéciale.

Les autorités régionales et préfectorales de Mamou qui se sont rendues pour la deuxième fois à Kourou, pour tenter de régler le problème qui oppose deux factions de la contrée, se sont heurtées à un obstacle. Amadou Oury Diallo, le gouverneur de Mamou et Elhadj Ibrahima Barry, préfet de Dalaba ont à nouveau échoué à rapprocher les deux parties. Interrogé, le préfet de Dalaba a apporté des décisions.

"Conformément aux instructions de notre ministre, nous sommes vénus voir dans quelle mesure on pourra essayer de rapprocher les deux familles qui s'opposent dans le cadre de l'installation de la délégation spéciale. Notre devoir est d'appliquer la décision que nous avons reçu du ministre. Malgré ça, il faut chercher à ce que les membres qui composent cette délégation soit ensemble. Mais, à notre fort étonnement certains sont sortis. Ils n'ont pas accepté de participer à la rencontre avec Mr le Gouverneur. Nous estimons que ce qu'on a fait est beaucoup, parce-que ça y va dans l'intérêt de Kourou. Si aujourd'hui Kourou est une sous-préfecture et demain une délégation spéciale, il y aura le développement. On s'inscrit dans cette logique, surtout que Kourou est un fief du parti au pouvoir à Dalaba. Je ne peux pas dire que c'est Ousmane Diaby qui va diriger la commune. Il va falloir attendre l'ordre du ministre pour l'installation de tel ou tel", a indiqué le préfet.  

Celui qui est apparu en tête de liste, selon la note du ministère de l'administration du territoire et de la décentralisation, fort de son appui, souligne qu'il est le président et appelle ses détracteurs à coopérer.

"Les chefs nous ont dit de mettre la balle à terre et de travailler pour Kourou. On a conclu que c'est la liste proposée par la majorité qui sera maintenue. Je suis le président de la délégation spéciale et je demande à ce que les citoyens soient ensemble pour le développement de Kourou", a déclaré M. Ousmane Diaby.

Pour rappel, Kourou était un district qui relevait de la commune rurale de Ditinn dans la préfecture de Dalaba. La localité a été érigée il y a sous peu en sous-préfecture par le président Alpha Condé. Depuis cette érection, deux camps se déchirent pour le contrôle la commune. Il s'agit de celui de Ousmane Diaby dit Gassama proposé par les autorités et celui de Mamadou Touré. Les protagonistes accompagnés par le gouverneur de Mamou et le préfet de Dalaba ont été reçus à Conakry par le ministre Bouréma Condé à Conakry, il y a quelques jours. Le ministre a menacé de mettre en suspens le fonctionnement de la jeune sous-préfecture. Mais, jusqu'à présent les deux camps rivaux sont à couteaux tirés.

Affaire à suivre…

 

Habib Samaké

Correspondant régional

D'Africaguinee.com à Mamou

Créé le Lundi 12 juillet 2021 à 10:30

TAGS