Alpha Condé : ’’Dans les 5 prochaines années…’’

Guinée
Alpha Condé, président de la République de Guinée
Alpha Condé, président de la République de Guinée

CONAKRY-Le chef de l’Etat guinéen affiche une détermination à lutter contre les "injustices" sanitaires. Pointant du doigt certains haut commis de l'Etat qui vont à l'extérieur pour soigner même une petite céphalée, le dirigeant guinéen annonce que désormais cela ne sera plus possible. Car le pays est doté d'équipements de pointe pour la prise en charge de toutes les pathologies.

 ‘’ Très souvent, ce sont des personnes qui ont les moyens ou qui ont des relations au niveau du Gouvernement ou les hauts cadres, parfois même un petit mal de tête, ils vont être évacués pendant ce temps le pauvre guinéen est très malade et lui il est condamné à mourir parce qu’il n’a pas les moyens ou des relations au sommet de l’Etat pour se faire évacuer. Donc, il s’agit de mettre fin à cette autre forme d’injustice. Mais nous avons pris la décision que dans les 5 ans à venir, cela ne sera plus le cas’’ a promis le président Alpha Condé, en marge de l’inauguration d'un centre de cathétérisme cardiaque à Conkary.

Le chef de l’Etat s’est tout de même félicité des progrès de santé réalisés. "Nous sommes obligés aujourd’hui, souvent de faire évacuer des citoyens  soit en Tunisie, soit au Maroc ou en France. En plus des progrès réalisés par la CNSS, l’hôpital Donka est doté de matériels de dernier cri. Il en est de même pour l’hôpital sino-guinéen. Mais cela n’est pas suffisant’’, a-t-il dit.

Alpha Condé annonce la mise en place d’une commission de médecins pour faire le point sur les équipements existants dans le pays.

‘’Nous avons mis en place une commission de médecins pour faire le point sur tous les équipements existants actuellement en Guinée. La SFI est prête à financer une clinique  dotée de tous les équipements qui sont nécessaires pour que tous les guinéens soient soignés en Guinée. Ce qui va mettre fin à une autre forme d’injustice (…). La commission présidée par le ministre de la Santé est en train de faire le point. Tous les autres équipements qui nous manquent seront financés par la société financière internationale (SFI) afin que désormais tous les guinéens puissent bénéficier des meilleurs médecins sans qu’ils ne soient obligés d’être évacués’’ a-t-il annoncé.

 

BAH Boubacar LOUDAH

Pour Africaguinee.com

Tél. : (+224) 655 31 11 13

Créé le Dimanche 11 juillet 2021 à 13:05