Ignace Deen : Comment vont Chérif Bah, Gaoual, Cellou Baldé et l'ex maire?

Conakry
Chérif Bah, Ousmane Gaoual Diallo et Cellou Baldé
Chérif Bah, Ousmane Gaoual Diallo et Cellou Baldé

CONAKRY- L'état de santé des proches collaborateurs de Cellou Dalein Diallo, en détention depuis neuf mois, ne cesse de se détériorer.  Aujourd'hui, ils sont tous hospitalisés au CHU Ignace Deen, pour des pathologies diverses. Certains ont des problèmes de nerf, d'autres cardiaques ou de digestion. Leurs proches dénoncent leurs conditions carcérales et demandent l'ouverture de leur procès.   

Le vice-président de l'UFDG et ancien gouverneur de la Banque Centrale, Ibrahima Chérif Bah, Ousmane Gaoual Diallo, coordinateur de la cellule de communication de l’UFDG, Cellou Baldé, responsable des fédérations de l’intérieur, Abdoulaye Bah, membre du bureau exécutif de l’UFDG, ancien président de la délégation spéciale de l’UFDG à Kindia, sont tous alités à l'hôpital.

Comment vont-ils ?  De quoi souffrent-ils ?

Interrogé par Africaguinee.com, maitre Salifou Béavogui, l'un des avocats qui assure leur défense, les a rendu visite ce vendredi. Il  a apporté des précisions.

"Aujourd'hui j'ai rencontré tous nos clients malades à savoir : Abdoulaye Bah, Ousmane Gaoual Diallo, Cellou Baldé qui était sous perfusion. Il a passé toute la nuit sous perfusion. Ibrahima Chérif Bah lui, je n'ai pas pu le rencontrer parce qu'il dormait sous l'effet des médicaments. Ils sont tous en traitement. De façon générale, Ousmane Gaoual Diallo souffre des problèmes des nerfs, Cellou Baldé a un problème cardiaque, Abdoulaye Bah a un problème lié à des complications de la digestion et Chérif Bah a un peu de tout surtout la tension", a expliqué cet avocat.  

Selon lui, toutes ces maladies sont liées à leurs conditions carcérales. "Ils ne demandent qu'une seule chose : l'ouverture de leur procès pour qu'ils prouvent leur innocence", a martelé Maître Salifou Beavogui. 

Incarcérés depuis maintenant 9 mois à la Maison Centrale de Coronthie, ces hommes politiques sont dans l'attente de leur jugement. Il sont inculpés pour des faits de :   "trouble à l'Etat par la dévastation et le pillage, atteinte aux institutions de la République, participation à un mouvement insurrectionnel, menace de violences ou de mort par le biais d'un système informatique, diffusion et la mise à disposition d'autrui de données de nature à troubler l'ordre public…".

Affaire à suivre !

Oumar Bady Diallo 

Pour Africaguinee.com 

Tel : 00224 666 134 023

 

Créé le Samedi 10 juillet 2021 à 11:14