Sénégal : Koundouno et Ibrahima Diallo doivent-ils s'inquiéter ?

Guinée
Sékou Koundouno et Ibrahima Diallo
Sékou Koundouno et Ibrahima Diallo

DAKAR-Sékou Koundouno et Ibrahima Diallo, -hauts dirigeants du front national pour la défense de la Constitution (FNDC)-, doivent-ils s'inquiéter pour l'avenir de leur séjour à Dakar ? Difficile de ne pas s'interroger, quand on regarde certaines dispositions de l'accord de coopération militaire et technique signé entre le Sénégal et la Guinée, et ratifié dimanche 04 juillet, par l'Assemblée Nationale.   

En effet, dans l'accord, il est mentionné : " la non utilisation du territoire des deux parties contre les intérêts d’une autre partie". "C'est l'une des dispositions très importantes dans cet accord de coopération", martèle le ministre guinéen de la Défense.

Cette disposition, selon certains observateurs vise directement Sékou Koundouno et Ibrahima Diallo, exilés à Dakar depuis début 2021. Ces deux oppposants issus de la société civile, sont les "têtes pensantes" du Front anti troisième mandat que les autorités guinéennes considèrent comme un "mouvement insurrectionnel". L'un est chargé des opérations, l'autre des stratégies du mouvement. 

Lire aussi-Guinée-Sénégal : Pourquoi Alpha Condé est irrité contre Maky Sall ?

C'est un secret de polichinelle. Alpha Condé n'a jamais digéré que Macky Sall déroule le "tapis rouge" à ces deux responsables du FNDC. Fin mars dernier, lors d'un déplacement à Tormélin, le dirigeant guinéen avait directement pointé le Sénégal, déclarant que "tous les complots contre la Guinée se préparent à Dakar ".

MM. Koundouno et Diallo, activement recherchés par les services de police de la Guinée, ont élis domicile à Dakar. C'est depuis la capitale Sénégalaise qu'ils travaillent pour redynamiser le FNDC, la coalition qui s'était opposée au troisième mandat et qui est désormais assimilée par Conakry, à un mouvement subversif. Alpha Condé n'a jamais pardonné ça.

"Depuis que je suis président, je n'ai jamais accepté qu'un opposant vienne insulter un président et son gouvernement chez moi. Or, on sait que ceux qui nous insultent, les complots qu'ils préparent se font à Dakar", accusait le Président Alpha Condé à Fria.

A suivre…

 

Focus Africaguinee.com

Créé le Lundi 05 juillet 2021 à 12:41