Hausse du coût des appels téléphoniques: l'ARPT mise à l'écart ?

Guinée
Image d'illustration
Image d'illustration

CONAKRY-Le parlement guinéen a adopté ce dimanche 04 juin 2021, un nouveau code général des impôts. Lequel Code prévoit notamment l'augmentation de la taxe sur consommation téléphonique de 1 à 2 francs la seconde.

Si ce code est promulgué par le Président de la République, les tarifs d'appels téléphoniques devraient passer de 480 francs la minute à plus de 500 francs pour la même durée d'appel.

Sauf que voilà, l'autorité de régulation des postes et télécommunications (ARPT), en tant que régulateur du secteur, n'a pas été associée à ce travail.

Du moins si l'on en croit à cette confidence faite à Africaguinee.com par un haut responsable du régulateur. Lequel, au bout du fil, semblait étonner de la démarche solitaire, des rédacteurs du nouveau Code.  

"Ils ne vont pas augmenter les tarifs d'appels parce que l'ARPT n'a pas été associée. C'est l'ARPT qui donne des instructions aux opérateurs. Ils ne peuvent pas adopter un code des impôts sans nous associer, en tant que régulateur du secteur. Ça veut quoi ça ? Ce code ne nous regarde pas parce qu'on on n'a pas été associé à ce travail", a confié ce lundi 5 juillet 2021, un haut responsable de l'ARPT.  

Nous y reviendrons !

 

Abdoul Malick Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le Lundi 05 juillet 2021 à 16:02