Kindia : tenue de l'atelier d’élaboration de la stratégie de communication médias du projet d’appui à la maitrise du risque infectieux dans les établissements de soins – PCI en République de Guinée du 28 juin au 02 juillet 2021

Guinée
Atelier d’élaboration de la stratégie de communication médias du projet d’appui à la maitrise du risque infectieux dans les établissements de soins – PCI en République de Guinée du 28 juin au 02 juillet 2021
Atelier d’élaboration de la stratégie de communication médias du projet d’appui à la maitrise du risque infectieux dans les établissements de soins – PCI en République de Guinée du 28 juin au 02 juillet 2021

Cet atelier a démarré le lundi 28 juin 2021 à Kindia. L’objectif est d’élaborer une stratégie médias pour le projet PCI afin d’augmenter le niveau de connaissance des usagers aux pratiques d’hygiène et de préventions /contrôle des risques infectieux dans les structures de soins et dans la communauté. Ce projet est financé par l’Agence française de développement (AFD) à hauteur de 7 millions d’euros pour une durée de 36 mois et mis en œuvre par Expertise France.

Plusieurs cadres du Ministère de la santé, professionnels de Médias et ainsi que des partenaires techniques et financiers (PTF), et de la Société civile, actifs dans le secteur de la santé, ont pris part à cet atelier.

 Pour rappel, le projet PCI vise le renforcement de l’efficacité des soins par une action transversale portant sur la prévention et le contrôle des infections, gages de l’amélioration de la qualité des soins qui permettra, en outre, de restaurer la confiance dans le système de santé.

Dr FELEMOU Gnakoye, Coordinateur du Programme Santé PCI-RAM et Urgences, a expliqué que cet atelier s’inscrit dans la troisième composante du projet PCI avec pour objectif d’élaborer la stratégie pour la campagne medias, afin d’augmenter les niveaux de connaissances des usagers, aux pratiques d’hygiène et de prévention/contrôle des risques infectieux, dans les structures de soins et dans la communauté.

Une participation éclairée et accrue des usagers aux questions d’hygiène, dans la communauté et les établissements de soins grâce à une meilleur sensibilisation et changements de certaines pratiques, attitudes et comportements en termes d’hygiène /PCI, reste un défi à relever dans nos communautés. Et cela ne peut se faire qu’à travers une analyse complète de la situation qui nous permettra de donner l’identité de la campagne, définir les objectifs de la communication, identifier les cibles et les segmenter, déterminer les canaux et les supports appropriés, identifier les obstacles à l’adoption des comportements sains souhaités et proposer des pistes de solutions afin de définir les messages clés et les stratégies spécifiques", a expliqué Dr Gnakoye.

Pour sa part, le Directeur du Service national de la promotion de la santé a indiqué : "Notre rôle, c’est de mettre une coordination dans le domaine de la communication, de la santé surtout au niveau des programmes et projets des partenaires et les hommes de medias. Il y a une nouvelle politique de promotion dans le pays. L’objectif ultime, c’est la création d’un cadre unique de promotion : c'est-à-dire qu’on parle le même langage en vue du changement de comportement individuel et collectif. Donc, nous ne pouvons pas réussir sans l’adhésion des hommes de medias. Nous sommes en pleine concertation avec les hommes de medias en vue de la mise en place d’une plateforme nationale d’homme de medias pour la promotion de la santé.

Parce que si on n’explique pas à la population le comportement compatible à sa santé, en vue de l'adopter, on sera toujours confronté aux difficultés sanitaires. En tirant les leçons de la première épidémie Ebola, si nous avions conservé les acquis en termes de lavage des mains et de prévention d’infection, on serait moins éprouvé par cette pandémie de COVID-19. L'objectif ultime avec l’appui du partenaire Expertise France, nous voudrions construire une stratégie nationale de campagne médiatique avec les hommes de medias, les réseaux sociaux, la population, la jeunesse pour faire une grande communication en faveur du comportement à adopter pour éviter des infections”, a indiqué   Dr Kaba Karamoko Taliby.

En collaboration avec le ministère de la santé, Expertise France à travers ce projet, vise à assurer la présence des conditions nécessaires à la PCI en veillant à la qualité et l’efficacité des actions de formation menées, avec la mise à niveau de certaines équipes indispensables à la pratique de l’hygiène lors des soins et en soutenant la mobilisation de la société civile ainsi que les capacités du département en matière de communication sur la PCI.

« Ce projet s’inscrit dans le cadre de l’amélioration du système de santé en Guinée. Ce projet consiste à la maitrise des risques infectieux dans les établissements de soins qui reçoivent tous les usagers et patients. Donc, dans le cadre de l’amélioration de notre système de soins, le ministère s’est vu accompagner par nos partenaires techniques et financiers à l’occurrence l’AFD à travers Expertise France. Il consiste à élaborer la stratégie de communication médias à l’endroit de nos communautés dans le cadre de la sensibilisation et communication avec nos populations en ce qui concerne la prévention, le contrôle et les risques infectieux. On peut dire que ce projet vient s'appuyer sur les autres projets pour doter la Guinée d’un système de santé très efficace et efficient dans le cadre la protection de la santé des populations », a noté M. Souleymane Touré, conseiller juridique du ministère de la santé.

Le projet couvre les régions de N’Zérékoré, Kankan et Conakry.

Depuis Kindia, Cherif Keita

Pour Africaguinee.com  

Créé le Vendredi 02 juillet 2021 à 15:02