Appréhendé en plein "ébats" avec un chien, A.C se justifie : " Je n'ai pas d'argent pour s'offrir les services de prostituées…"

Conakry
Image d'illustration
Image d'illustration

CONAKRY- L’histoire parait  surréaliste et pourtant, elle est bien vraie. Aboubacar Conté, un jeune de 19 ans, originaire de Forécariah a été appréhendé par des jeunes, mercredi, à 22 heures, en pleins ébats sexuels avec une chienne. L’acte s’est passé à Gbéssia Cité, la nuit du mercredi à jeudi.

Interrogé sur les motifs de son acte impudique et contre nature, il s'est justifié déclarant qu'il manque d’argent pour s’offrir les services des professionnelles de sexe (prostituées). Beaucoup s’interrogent sur comment parvient-t-il à apprivoiser un chien jusqu’à obtenir des rapports charnels. Le jeune a livré son secret au président du conseil de quartier de Gbéssia Cité 2, Elhadj Mohamed Fadiga.

Interrogé ce vendredi 2 juillet 2021, le président du quartier a précisé : "L'acte s'est passé vers 22heures, dans le marché. C'est  un jeune de 19 ans qui a été appréhendé en train de faire cette bêtise-là. Le matin, j’ai pu m’entretenir avec lui, il m’a expliqué les circonstances » a-t-il entamé.

En réalité, le jeune est un habitué des faits, poursuit M. Fadiga. « Il vient d’un hameau de la préfecture de Forécariah. Il a fait ses études jusqu’en 5ème année, n’ayant pas pu avoir l’examen d’entrée en 7ème année, il a préféré faire l’apprentissage de la menuiserie. Il est venu à Conakry avec l'aide de son cousin qui est ici. Il y a quatre mois depuis qu’il est là.

Sur les faits, il dit que ce n’est pas la première fois. Il l’a fait une et deux fois à Forécariah avant d’être-là. C’est à sa troisième fois qu’il a été appréhendé comme ça au marché. C’est quelque chose d’inhabituel chez nous » a-t-il expliqué.

« Je lui ai demandé comment se fait-il que lui s’adonne à de telles pratiques sur un animal  ? Il m’a dit que c’est parce qu’il n’a pas d’argent pour payer une professionnelle de sexe. Je lui ai aussi demandé comment fait-il pour dompter un animal qui ne lui appartient jusqu'à satisfaire don besoin ? Il m’a dit : ‘’Quand j’appelle le chien, dès qu’il vient, je caresse sa tête et pendant ce temps je prends une corde, j’attache sa gueule et les autres membres, après je fais mon besoin. C’est une histoire que j’ai du mal à raconter car c’est un acte ignoble surtout pour une société religieuse comme la Guinée » s’est-il indigné.

Et d'ajouter : « J’ai eu le temps d’observer ce jeune, son regard, me semble un peu particulier.  En tout cas, j’ai eu l’impression que ce n’est pas une personne normale ».

Après explications, les agents de la police de proximité ont amené un véhicule pour embarquer le fautif. Sur les lieux, le commandant de poste de la police de proximité que nous avons tenté d’interroger sur cette affaire n’a pas donné une suite favorable. Il déclare qu'il n'a pas l'autorisation de sa hiérarchie.

Siddy Koundara Diallo

Pour Africahuinee.com

Tel : (00224) 664-72-76-28

Créé le Vendredi 02 juillet 2021 à 15:47