Espace Schengen : Des guinéens "recalés" par des compagnies aériennes...

Belgique
Image d'illustration
Image d'illustration

BRUXELLES-Des guinéens vivant en Europe se plaignent d’avoir été recalés par des compagnies aériennes alors qu'ils désiraient se rendre en Guinée. Interrogée par Africaguinee.com, ces victimes ont relaté les difficultés auxquelles elles font face.

M. Barry voulait venir en Guinée. Refoulé par une compagnie aérienne, il témoigne : « Il y a beaucoup de Guinéens qui sont recalés à Bruxelles par des compagnies aériennes à cause des tests Covid. Ces guinéens qui ont contracté la maladie et qui sont guéris possèdent un certificat d'immunité approuvé. Ils ont pris les vaccins mais ils ont des difficultés à voyager vers la Guinée. Les compagnies aériennes exigent des tests PCR alors qu'ils ont le passeport vaccinal et le certificat d'immunité »,  explique Barry.

Et un autre d'ajouter : « Moi, personnellement, j'ai attrapé la maladie une fois, j'ai un document d'immunité et j'ai pris mes deux doses de vaccin avec un certificat de passeport vaccinal. Je suis parti à l'agence pour payer un billet avec mon passeport mais il exige un test de négatif alors que je suis immunisé et vacciné. Mon mariage était initialement prévu ce 17 juillet, mais là, c’est impossible. Mon cousin aussi a récemment quitté la Belgique pour se rendre en Guinée. Arrivé à Paris avec tous les documents nécessaires, on l’a recalé en lui disant que c’est le test négatif qu’il doit avoir afin de pouvoir voyager sur la Guinée. Le gouvernement doit prendre en considération les passeports vaccinaux», plaide ce citoyen tout en indiquant que de nombreux guinéens ont été recalés par des compagnies pour ce même motif alors qu'ils voulaient rentrer en Guinée.

Interrogé sur cette situation, Dr Sory Condé, chargé d’études au département surveillance de l’ANSS a fait savoir que les autorités sanitaires guinéennes n’ont pas adopté le règlement de certificat de passeport vaccinal pour les voyageurs.

« En Guinée, nous sommes dans la dynamique de Règlement sanitaire international (RSI). Pour le moment, le règlement sanitaire dit que c’est le test PCR et  la vaccination.  Celui qui veut voyager dans ces pays où ce règlement est en vigueur, il doit se conformer sinon, les compagnies aériennes ne vont même pas le regarder » a-t-il précisé.

D’après Dr Condé, c’est dans certains pays de l’Europe comme la France que le certificat de passeport vaccinal est accepté. Par contre, a-t-il précisé, en Guinée c’est le test PCR même s'il se trouve que le voyageur pris ses deux doses de vaccin.

« C’est ce qui est en vigueur et les gens doivent se conformer aux règlements des pays de destination. Si les autres pays le font et qu’on inclut la Guinée alors qu’ici la proportion des personnes vaccinées est très faible, on sera tous bloqué. C’est pour cela que l’OMS ne veut pas que cette mesure soit pratiquée dans le monde à cause de la disponibilité des vaccins dans la plupart des pays ou la couverture vaccinale est très faible », a fait savoir le chargé d’études au département surveillance de l’ANSS.

Ces citoyens guinéens de la diaspora estiment qu’il est important que la Guinée adhère à la nouvelle formule en lieu et place du RSI (Règlement sanitaire international).   

 

 Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 664-72-76-28

Créé le Mercredi 23 juin 2021 à 22:19