Abuja : la Cour de la Cédeao va trancher entre le camp de Sano et le Pouvoir Condé...

Guinée
Des juges de la Cour de Justice de la CEDEAO
Des juges de la Cour de Justice de la CEDEAO

ABUJA-C'est une nouvelle bataille qui va bientôt commencer du côté d'Abuja, siège de la Cour de Justice de la CEDEAO, entre l'opposition et l'Etat guinéen.

En Guinée, si la confrontation a quitté la rue, sur le front judiciaire c'est loin d'être le cas, entre les leaders du Front anti-troisième mandat et le pouvoir d'Alpha Condé.

Un procès opposant les leaders du FNDC, -Abdourahamane SANOH, Ibrahima Diallo, Sékou koundouno plus cinq (5) autres personnes du mouvement-, à l’Etat guinéen s'ouvrira le 25 juin 2021 à la Cour de Justice de la CEDEAO, (Abuja). 

Ce procès fait suite à une plainte déposée à la cour de justice de la CEDEAO par les avocats du FNDC, - Maitre Mohamed Traoré, Maitre Pépé Antoine LAMA et Maitre Salifou Beavogui-, suite aux "arrestations musclées et violentes" dont ont été victimes des leaders du mouvement en octobre 2019. 

L'audience se passera sur une plateforme en ligne dont le lien est communiqué aux avocats des parties, a-t-on appris. L'État guinéen est représenté dans cette affaire par l'Agence Judiciaire de l'Etat, qui a commis Maître Joachim GBILIMOU pour sa défense. 

Une autre procédure engagée par le FNDC en rapport avec la contestation du changement constitutionnel en Guinée dans le but "d'enfreindre au principe de l'alternance démocratique", en violation des textes de la CEDEAO sur la démocratie et la bonne gouvernance, suit son cours normal.

Elle sera programmée dans les prochains mois, précise Sékou Koundouno, l'un des leaders du front anti troisième mandat.

Dossier à suivre...

 

Africaguinee.com

Créé le Mardi 22 juin 2021 à 13:41