Aboubacar Soumah sort de sa réserve: "Si Oumar Tounkara est homme…"

Guinée
Aboubacar Soumah, secrétaire général du Slecg et son rival Oumar Tounkara
Aboubacar Soumah, secrétaire général du Slecg et son rival Oumar Tounkara

CONAKRY- La guerre d’égo qui mine le mouvement syndical guinéen est loin de connaitre son épilogue ! Aboubacar Soumah et Oumar Tounkara viennent à nouveau de monter sur le ring, avec en toile de fond une bataille pour le contrôle du Syndicat libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG). Alors que M. Tounkara s'est autoproclamé secrétaire général de cette structure syndicale, son ancien camarade a mis le pied dans son plat.

Fort de son aura, Aboubacar Soumah demande aux enseignants de ‘’resserrer’’ les rangs et de ne pas tomber dans le piège des exclus, faisant allusion à Oumar Tounkara. Lequel s'est fendu une déclaration vendredi  dernier au siège de l'USTG (Union syndicale des travailleurs de Guinée) pour annoncer le départ d'Aboubacar Soumah à la tête du SLECG, pour non-conformité avec les textes de Loi.

Avec son Groupe, M. Tounkara a dénoncé les dérives autoritaires de leur camarade Soumah et fustigé la désaffiliation du SLECG à l'USTG. Une déclaration que leader du SLECG n'a pas apprécié. Il dit à qui veut l'entendre qu'il reste le seul "patron" du SLECG, ce jusqu'en 2023.

‘’ Ce qui est sûr et certain, j’ai un mandat de 5 ans qui finira en 2023. On ne dit rien par rapport à cette déclaration. Ce sont des éléments qui ont été exclus du SLECG  et toute la Guinée le sait. Ils sont manipulés et ont été récupérés par  Abdoulaye Sow. Nous ne répondons pas à ces allégations (…), s’ils sont hommes ils n’ont qu’à venir au siège’’ a-t-il martelé, avant de donner le sens du combat qu’il est en train de mener pour les enseignants de Guinée. Des enseignants qu'il appelle à resserrer les rangs.

’ Je lance un appel aux enseignants pour leur dire de resserrer les rangs et de ne pas se laisser manipuler par ces éléments qui les ont trahis. Et surtout qui n’ont pas été respectueux des règles et de l’éthique du syndicalisme. Ils ont été corrompus et c’est à cause de cela qu’ils ont été  exclus. Il n’y a aucune raison de les écouter parce qu’ils le font pour nous divertir’’, a lancé le secrétaire général du SLECG.

 

BAH Boubacar LOUDAH

Pour Africaguinee.com

Tel : (+224) 655 31 11 13

Créé le Mardi 22 juin 2021 à 15:59