Santé : Expertise France accompagne la Guinée dans la prévention et le contrôle des infections dans les établissements de soins…

Guinée
Expertise France accompagne la Guinée dans la prévention et le contrôle des infections dans les établissements de soins
Expertise France accompagne la Guinée dans la prévention et le contrôle des infections dans les établissements de soins

CONAKRY-Le projet d’Appui à la Maitrise du Risque Infectieux dans les Etablissements de Soins en Guinée, a été lancé ce mardi 15 juin 2021 par le Ministère de la Santé.

La cérémonie de lancement a mobilisé plusieurs acteurs étatiques à savoir : le Ministère de la santé, la Direction nationale des établissements hospitaliers de l’hygiène sanitaire (DNEHHS), le Centre Hospitalo-Universitaire (CUH), la Direction communale de santé (DCS), la Direction préfectorale de la santé (DPS), la Direction régionale de la santé (DRS), la Direction de la santé de ville de Conakry (DSVCO).

On notait aussi la présence d'acteurs institutionnels comme l’Ambassade de France, l'Agence française de développement (AFD), la Délégation de l’Union Européenne, les partenaires techniques et financiers actifs dans le secteur de la santé et la société civile.

Financé par l’Agence Française de Développement (AFD) à hauteur de 7 millions d’euros pour une durée de 36 mois (3 ans) et mis en œuvre par Expertise France, ce projet vise à assurer la présence des conditions nécessaires à la Prévention et au Contrôle des Infections (PCI) en veillant à la qualité et l’efficacité des actions de formation menées.

Le Représentant du Ministre Remy Lamah à cette cérémonie de lancement a expliqué l’objectif principal de ce projet.

« Le programme national de Prévention et de Contrôle de l’Infection (PCI) vise à renforcer les compétences des agents de santé pour prévenir et détecter les risques, renforcer la surveillance des risques infectieux, mettre en place un cadre de gouvernance approprié de la PCI, renforcer la capacité matérielle des structures en matière de prévention et de contrôle de l’infection », a expliqué M. Yakouba Barry, Chef de cabinet du ministère de la Santé.

Dans son discours, il a également rappelé les bases fondamentales de ce programme. Selon lui,  le suivi de l’atteinte des différents objectifs de ce programme repose sur un système de collecte et d’analyse des données sur la PCI intégré au système national d’informations sanitaires, la création d’un observatoire national de la PCI sous la forme d’une plateforme nationale virtuelle de base des données statistiques.

Ce projet veillera à appuyer le ministère de la Santé afin de mieux sensibiliser les communautés aux risques infectieux qui affectent particulièrement les femmes ainsi qu’aux mesures d’hygiène. La responsable du Pôle Afrique du Nord, Golfe de Guinée et Afrique de l’Ouest à Expertise France a précisé :

« Ce projet est conçu dans un esprit de pérennité, il est construit en lien avec les autorités et mis en œuvre avec leur contribution, leur implication mais aussi celle de leurs structures publiques. Les équipes de ce projet travaillent étroitement avec le ministère de la Santé à travers son département Direction nationale des établissements hospitaliers de l’hygiène sanitaire (DNEHHS) grâce à la nomination d’un point focal et le déploiement de 9 ATN qui seront réparties dans les 3 régions du projet pour faciliter la mise en œuvre des activités de la PCI », a expliqué Annick Jeantet Quentin.

 

Cette responsable d’Expertise France a détaillé l’autre rôle des équipes de ce projet. « Les équipes travaillent aussi avec l’institut de perfectionnement des professionnels de santé en charge de la formation continue et avec qui le personnel de santé cible, sera identifié et les modules de formation définis, le centre d’excellence pour le développement d’un diplôme universitaire sur l’hygiène hospitalière, le CERFIG pour mener des enquêtes anthropologiques sur les usagers de la PCI, les acteurs communautaires pour promouvoir la PCI au sein de la population, la Pharmacie Centrale de Guinée SA pour produire et distribuer des besoins en intrants », ajouté Annick Jeantet Quentin

Le projet d’appui à la maitrise du risque infectieux dans établissements de soins en Guinée fait suite au projet pilote TWIN2H qui a été mis en œuvre avec l’appui d’Expertise France. Le projet PCI vise à maitriser le risque infectieux dans les établissements de santé par des actions transversales portant sur l’amélioration de l’hygiène gage de l’amélioration de la qualité des soins qui permettra en outre de restaurer la confiance dans le système de santé dans un contexte sanitaire marqué par des épidémies de la COVID-19 et d’Ebola.

Le projet devra mobiliser les parties prenantes de la bonne gouvernance dans le secteur de la santé : professionnels, usagers, société civile, chercheurs anthropologues et décideurs. 

« De manière concrète, ce projet doit permettre d’assurer la présence des conditions nécessaires à la PCI en veillant à la qualité et l’efficacité des actions de formations avec la fourniture des petits matériels et la rénovation de certains équipements indispensables à la pratique de l’hygiène lors des soins. Il s’agira notamment de proposer des solutions pérennes quant à la disponibilité des solutions hydro alcooliques. Avec l’appui de la société civile, des actions de communication seront menées en direction des populations pour les sensibiliser aux risques infectieux et aux mesures hygiènes. La réussite de ce projet qui vise à changer durablement les comportements des professionnels de santé et des populations dépendra de l’implication de tous », a souligné pour sa part Olivier Pannetier, le Directeur pays de l’AFD en Guinée.

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 666 134 023

Créé le Lundi 21 juin 2021 à 16:30