Ismaël Condé se lâche : " Cellou avait dit que si Alpha Condé veut la guerre…"

Guinée
Ismael Condé
Ismael Condé

CONAKRY-En plus des accusations "d'escroquerie", le 1er vice-maire de Matam Ismaël Condé a comparu ce lundi 21 juin 2021, au TPI de Mafanco pour d'autres faits.

Ce transfuge du RPG arc-en-ciel (parti au pouvoir) qui a adhérer à l'UFDG a également été entendu pour des accusations "d'offense sur la personne du président de la République, production, diffusion et mise à disposition d'autrui de données de nature à troubler l'ordre public, injures par biais d'un système informatique".

A la barre, le prévenu a nié les charges. Dans sa déposition, Ismaël Condé a expliqué qu'il n'est pas violent et que ses propos sont des propos d'un homme politique dans une situation politique bien déterminée. Parlant de ses publications sur sa page Facebook présentées comme des éléments de preuve par le parquet, Ismaël Condé a affirmé qu'il regrette ses propos. Toutefois, dans sa défense il ne s'est pas privé de faire des parallèles "déconcertantes".  

"Je regrette amèrement mes propos…parce tous les autres hommes politiques qui avaient tenus ce genre de propos les regrettent aujourd'hui. Ils sont passés à autre chose alors que moi je suis en prison. Ce n'était qu'une communication politique.

Rappelez-vous que le Président Alpha Condé avait dit à ses militants à son siège de se préparer à l'affrontement. Cellou Dalein Diallo avait dit également que si Alpha Condé veut la guerre, il aura cette guerre. Pourquoi alors c'est moi qui comparaît à ce tribunal pour avoir publié une vidéo d'Alpha Condé datant de 2003 ? (...) ", a lâché le vice-maire de Matam. 

Dans sa réquisition, la procureure a requis 7 ans de prison et une amende de 100 millions contre le prévenu. L'affaire a été renvoyée au 08 juillet 2021.

A suivre…

 

Oumar Bady Diallo

Depuis le TPI de Matam 

Pour Africaguinee.com 

 

Créé le Lundi 21 juin 2021 à 18:52