Guinée : Mamadou Sylla tance Alpha Condé et crache ses vérités…

Guinée
Elhadj Mamadou Sylla
Elhadj Mamadou Sylla

CONAKRY- Le chef de file de l’opposition vient de décrocher de nouvelles flèches contre le Président Alpha Condé. Elhadj Mamadou Sylla ne digère pas d’être continuellement exclu des corps constitués de la République. Pour l'opposant, ne pas être invité à l’accueil des présidents gambien et ghanéen est une violation de la loi. Il tient Alpha Condé pour seul responsable de cette situation.    

A l’arrivée de Maada Bio, Mamadou Sylla en tant que chef de file de l’opposition était parmi les corps constitués conviés à l’aéroport. Mais depuis, il a été tout simplement ignoré. Que s’est-il réellement passé ?

 «Les lois sont bafouées mêmes par ceux qui les ont proposées. Il y a vraiment de l’inquiétude. Vous savez, la République est au-dessus de nous tous, même du président de la République. C’est pourquoi, d’ailleurs, à chaque élection, il prête serment. Il jure de respecter et de faire respecter les lois. C’est lui d’abord qui devait les respecter avant avant quelqu’un d'autre. Si lui-même, il ne respecte les lois, c’est pourquoi, il a des difficultés que les autres populations les respectent », explique l’opposant avant de dénoncer son exclusion.

« Quelqu’un qui a fait 40 ans de lutte dans l’opposition, je pense qu’il devait donner de la valeur et tous les symboles à l’opposition pendant qu’il est au pouvoir. Hier, tout le monde disait qu’on lui a fait du tort, on l’embête et tout, je pensais que s’il vient au pouvoir il allait respecter l’opposition et faire en sorte qu’l n’y ait pas de problème. Mais, aujourd’hui, il ne veut pas entendre l’opposition. Même quand tu es dans tes droits, tu critiques parce que le rôle de l’opposition c’est critiquer, proposer (il se fâche). Je n'ai fait que critiquer et proposer.

Maintenant, si quelqu’un qui a fait 40 ans dans l’opposition ne peut pas accepter les critiques, en négligeant une institution, c’est un problème. Moi, je suis là, je continue à travailler. Je ne pensais pas que le président allait se mettre jusqu’à ce niveau-là, bafouer les lois de la République. Parce qu’un opposant lui a fait des critiques et des propositions, il se fâche contre celui-ci. Il brime toute une institution parce qu’il n'est pas d’accord avec ce que la personne qui l'incarne a dit. Les corps constitués sont connus, c’est la loi qui le dit, ce n’est pas un décret. Si maintenant, il bafoue cela et refuse d’appeler le chef de file de l’opposition, c’est à lui il faut demander pourquoi. 

Quand tu ne connais pas la vérité, tu vas accuser Seinkoun (le Chef du protocole d'Etat) ou bien ses travailleurs, mais je ne vais pas accuser quelqu’un d’autre. Je sais comment Alpha Condé fonctionne, je sais très bien. Quelqu’un a dit l’autre fois c’est parce qu’il (Mamadou Sylla, Ndlr) est malade. Le Premier ministre n’est pas, il est en Amérique. Le président ghanéen est venu hier, mais le Premier ministre a été appelé à l’aéroport. On a dit : sont invités à l’aéroport, le président de l’Assemblée, le Premier ministre pendant que celui-ci n’était pas là c’est comme ça. On ne parle pas du nom de quelqu’un, mais de l’institution. 

Que le chef de file soit là ou pas, qu’il soit malade ou autre, la loi dit qu’on doit citer l’institution partout où il y a les corps constitués. Maintenant, s’il n’est pas là, c’est à lui de dire qu’il a tel problème et qu’il ne peut pas être là », a dénoncé le chef de file de l’opposition.

 

Abdoul Malick Diallo

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 669 91 93 06

Créé le Samedi 12 juin 2021 à 11:34