Kounsitel : des chasseurs d'or accusés de destruction des champs…

Gaoual
Des orpailleurs coincés à Kounsitel Gaoual
Des orpailleurs coincés à Kounsitel Gaoual

CONAKRY- C'est le revers de la médaille ! Les populations autochtones de la localité de Kounsitel, commencent à ressentir les effets pervers de la déferlente des chasseurs d'or. Certains cultivateurs accusent des mineurs d'avoir détruit leurs champs agricoles, mais aussi des plantations. Des éleveurs se plaignent d'avoir perdu du bétail.  La décision de fermer la mine réjouit les autochtones qui interpellent le Gouvernement d'agir vite.

"Nous nous sommes très contents du fait qu’on ait fermé l’activité ici parce qu’il y a des champs qui sont dévastés par ces gens. Il y a aussi des plantations qui sont complètement dévastées. A causes des motards, nous avons commencé à enregistrer des morts. Donc nous avons jugé utile d’arrêter pour que le gouvernement puisse organiser la situation. C’est nous qui montons la garde ici. Nous sommes appuyés par certains militaires. Lorsque l’exploitation a commencé, beaucoup d’élèves ont déserté les salles de classe et même leurs maitres. Ceux qui font les travaux champêtres aussi avaient complètement abandonné leurs champs pour venir chercher le gain quotidien ici", témoigne un citoyen de la localité.

Cet  autre explique qu'un imam a été tué dans un accident alors que des éleveurs disent avoir perdu du bétail. Il interpelle l'Etat.

"Hier encore, ils se sont plaints auprès du chef du quartier pour dire qu’il y a eu encore un accident mortel au cours duquel ils ont perdu leur Imam. Il y a aussi les éleveurs qui se plaignent, ils ont commencé à perdre leurs bétails. Donc, il y en a qui sont là juste pour voler. Le secteur éducatif est touché par ce phénomène puisqu’une jeunesse analphabète ne peut pas parler du développement. L’autre fois j’ai vu un groupe d’élèves ici, c’est moi-même qui leur donne des cours de révisions, je les voyais jusqu’à 5h matin et durant toute la journée aussi ils étaient pour travailler. Les professeurs aussi abandonnent les classes pour venir chercher de l’or ici. Donc cela fait trop mal. Nous lançons un appel solennelle à toutes les autorités surtout le ministre de l’éducation de prendre leurs dispositions", a-t-il lancé.

 

Alpha Ousmane Bah

Pour Africaguinee.com

Créé le Jeudi 10 juin 2021 à 2:36