Djénab Dramé : "On ne peut parler d'emploi sans entreprises…"

Guinée
Djénabou Dramé Ministre de l'Enseignement technique, de la Formation professionnelle et de l'Emploi
Djénabou Dramé Ministre de l'Enseignement technique, de la Formation professionnelle et de l'Emploi

CONAKRY-La Ministre de l'Enseignement technique, de la Formation professionnelle et de l'Emploi a abordé ce mercredi 9 juin 2021, la problématique d'accès à l'emploi en Guinée. Madame Djénab Dramé, qui  s'exprimait en marge de l'ouverture du Salon des Entrepreneurs a mis le doigt dans la plaie.

"On ne peut parler d'emploi sans entreprises, sans une formation de qualité et adaptée aux besoins du marché du travail", a-t-elle martelé, soulignant que la formation technique et professionnelle est au cœur des politiques publiques dans tous les pays, car, elle tient compte de l'adéquation formation et emploi.

"Nous devons mettre fin au paradoxe des emplois disponibles pour lesquels il n'y a pas de compétences, au moment où notre jeunesse a besoin à la fois d'emplois et de formation pour y accéder", a lancé Ministre de l'Enseignement technique.

 Djénabou Dramé a listé un certain nombre d'actions que son département mène pour améliorer l'accès à l'emploi. Au-delà des cours et de la formation dispensés aux jeunes pour leur doter de toutes les compétences,  le ministère de l'enseignement technique, essaie d'inculquer aux apprenants l'esprit d'entreprise pour qu'ils soient capables de lancer leurs propres affaires,  de monter leurs entreprises, a-t-elle précisé.

 "Les Centres d'Apprentissage et de Formation,  Post-primaires, et Secondaires offrent des formations de courte durée,  confèrent des capacités plus pratiques aux apprenants, surtout dans des filières à grand potentiel de création d'entreprises. En plus des Centres de Formation Professionnelle (CFP) ordinaires, des Écoles Nationales d’Agriculture et d’Elevage (ENAE) et des autres écoles du secteur tertiaire, les Écoles Régionales des Arts et Métiers (ERAM) représentent aujourd’hui une autre dimension de notre enseignement technique. De par leurs infrastructures et équipements, les ERAM affichent un nouveau type d’enseignement et de formation professionnelle, qui s’ouvre efficacement aux secteurs des mines, industries, hôtelleries, Agriculture et d’autres", a-t-elle déroulé.

De même, poursuit Ministre de l'Enseignement technique, de la Formation professionnelle et de l'Emploi, "à travers l’ONFPP et l’AGUIPE, nous initions et accompagnons des initiatives comme celle-ci (le salon des entrepreneurs, ndlr) qui nous permettent d’assurer un accompagnement réel aux entreprises surtout à celles naissantes dans notre pays".

A suivre…

 

Africaguinee.com

Créé le Mercredi 09 juin 2021 à 19:07