Koubia : Une nourrice verse de l'eau chaude sur son mari pour se "venger"...

Moyenne Guinée
La victime alitée à l'hôpital
La victime alitée à l'hôpital

KOUBIA- Violences conjugales, on en parle encore ! Si dans la plupart des cas, on pointe du doigt les hommes d’être responsables de violences sur leur conjointe, cette fois-ci, ce n'est pas le cas. C'est une femme qui a déversé de l'eau chaude sur son mari. Ce dernier a été brûlé au 2ème degré. Les faits se sont déroulés dans la préfecture de Koubia, en moyenne Guinée. 

La victime, un sexagénaire a eu une petite dispute avec sa femme. Cette dernière, non contente, n'a pas trouvé mieux, pour se venger, que de chauffer de l'eau qu'elle versé sur le père de ses enfants. La victime était au repos après une dure journée de travail dans les champs. Elle a été admise à l'hôpital préfectoral de Koubia.

« On était dans les travaux champêtres. Comme, c’est la période de semence  du maïs, j’ai pris sa main je l’ai poussé dans la tapade pour l’amener à travailler. Je suis parti à mon lieu de travail. Elle m’a insulté en me disant qu’elle va me circoncire. Je l’ai battue pour ça, mais je ne l'ai  pas blessé. A partir de là, elle avait gardé cette haine contre moi, je ne le savais pas. Elle avait préparé le repas de midi que nous avons mangé, pour le dîner, je lui ai dit que je suis rassasié, de garder ma part. C’est tout ce que je retiens. Au crépuscule, quand j’ai fini la prière, je me suis couché sur la natte, j’ai prié Isha puis je suis rentré me coucher. Elle a pris le bébé qu’elle a envoyé dehors, puis a chauffé de l’eau qu’elle est venue verser sur moi, voilà ce qui s’est passé », relate Ibrahima Sory Baldé.

Aussitôt, la victime a été admise d’urgence dans la matinée du dimanche 23 mai à l'hôpital préfectoral de Koubia pour recevoir des soins. Joint au téléphone, Dr Pascal Camara responsable dudit hôpital revient sur les circonstances dans lesquelles la victime a été reçue par ses services.

« Dans la nuit du 22 au 23 mai alors qu’il était couché, sa femme a bouilli de l’eau, elle est venue lui verser provoquant ainsi des brulures de deuxième degré profond sur le thorax, un peu sur le visage et les deux membres supérieurs. Il a aussitôt été pris en charge, à ce jour. Il y a une nette amélioration de son état. Il n'y a que quelques parties qui étaient des plaies profondes qui persistent et qui continuent à suinter un peu. Sinon dans l’ensemble il y’a beaucoup de zones qui sont en voie de cicatrisation. Son état est très satisfaisant », a expliqué le médecin

Nourrisse d’un bébé de près de deux mois, l’autrice de l’acte a été confiée à sa famille avant le démarrage de la procédure judiciaire, nous apprend-on.

 

Thierno Oumar Tounkara

Pour Africaguinee.com

Créé le Samedi 05 juin 2021 à 12:57