Incidents à la maison centrale de Conakry : Que s'est-il passé réellement ?

Conakry
Maison centrale de Conakry, image d'archive
Maison centrale de Conakry, image d'archive

CONAKRY-Le ministère de la justice a apporté des précisions sur l'incident survenu, ce mercredi 02 juin, à la maison centrale de Conakry, où  sont détenues des figures importantes de l'opposition guinéenne.  

Cet incident a failli virer au drame puisque Ismaël Condé s'est aspergé de l'eau chaude suite à des altercations avec certains détenus.

"Monsieur Ismaël Condé n’a été agressé par aucun agent et n’est l’objet d’aucun harcèlement contrairement aux déclarations de son avocat. La réalité est que Monsieur Ismaël Condé a souvent des relations difficiles avec certains de ses codétenus", a précisé le département de la justice.

Ce mercredi 2 juin 2021 dans l’après-midi, Monsieur Condé a eu de vives altercations avec l’un de ses codétenus pour des susceptibilités, indique le ministère de la justice. Aussitôt alerté, le régisseur est intervenu pour ramener le calme parmi les détenus, souligne la même source.

"Cependant, M. Ismaël Condé était dans tous ses états. Compte-tenu de cette mauvaise cohabitation et pour éviter tout autre incident, le régisseur a décidé de le transférer dans un autre dortoir situé près de l’infirmerie. Non content de cette mesure et toujours colérique, il s’est volontairement ébouillanté le visage et le torse avec de l’eau chaude", explique le ministère dirigé par maitre Mory Doumbouya.

Selon le ministère, c'est M. Condé qui, ayant surmonté sa nervosité, a demandé à être conduit à l’hôpital où il a été mis en observation. "Heureusement, la brulure est sans gravité", précise-t-on.

Africaguinee.com

Créé le Jeudi 03 juin 2021 à 15:30