La direction de la SMB consultée lors de la mission de consultation de 2021 du FMI en Guinée

Guinée
Frédéric Bouzigues, Directeur Général de la SMB
Frédéric Bouzigues, Directeur Général de la SMB

Dans le cadre d’une mission de consultation effectuée au titre de l’article IV d’une demande d’utilisation des ressources du FMI, des entretiens sur les programmes de référence ou d’une autre forme de suivi de l'évolution économique de la Guinée ont été réalisés.

À ce titre, les équipes du FMI ont rencontré un grand nombre de ministres du gouvernement de la République de Guinée ainsi que des hauts fonctionnaires, des représentants du secteur privé, de la société civile et des partenaires techniques et financiers. Pour le secteur minier, seule la SMB a été consulté, en tant que principale entreprise minière du pays.

La consultation s’est déroulée avec M. Frédéric Bouzigues, Directeur Général de la SMB, M. Ismael Diakité, Directeur Général Adjoint de la SMB, ainsi que M. Bouna Sylla, Conseiller Fiscal au Ministère des Mines et de la Géologie. Les échanges ont ainsi porté sur les perspectives de la SMB, dont le projet Boffa-Boké va permettre de doper les exportations de bauxite du pays et renforcer le réseau d’infrastructures guinéen avec la nouvelle voie ferrée. La raffinerie d’alumine, important projet pour la transformation locale, fut également au menu des discussions. La direction de la SMB a également évoqué les défis auxquelles font face l’ensemble des entreprises minières du pays : déficit d’infrastructures, manque de qualifications pour certains postes… Pour chacun de ces défis, le Consortium cherche à y répondre en coordination avec les autorités publiques, notamment en investissant massivement dans la formation comme en témoigne la récente initiative du Consortium d’un partenariat entre l’Institut ferroviaire de Hunan et l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry pour la création d’un département d’études ferroviaires.

En parallèle, le représentant du Ministère des Mines a tenu à rappeler les importants progrès réalisés en termes de gouvernance minière par la Guinée, à l’image de l’appel d’offres international réalisé en toute transparence pour l’attribution des blocs I et II des gisements de Simandou.

À l’issue de la mission de consultation, le FMI a reconnu les progrès accomplis dans l'amélioration de la gouvernance et du climat des affaires en Guinée, en concluant que l’économie guinéenne a résisté au choc de la Covid-19 avec une forte croissance de 7% en 2020, portée par un secteur minier en plein essor. À ce jour, le secteur minier représente près d’un quart du PIB guinéen et constitue 85 % des exportations du pays.

Créé le Mardi 01 juin 2021 à 17:50

TAGS