Coup d'Etat-Mali: " Un acte qui ne peut être toléré…", selon l'UA et la Cédéao

Mali
Moussa Faki Mahamat, président de la commission de l'UA
Moussa Faki Mahamat, président de la commission de l'UA

BAMAKO-Les évènements en cours au Mali sont scrutés de près par la Communauté Internationale. Dans la nuit du lundi à mardi 25 mai 2021, les Présidents des Commissions de l'Union Africaine et de la CEDEAO ont sorti un communiqué conjoint sur la situation au MALI.

Jean Claude Kassi Brou et Moussa Faki Mahamat ont indiqué qu'ils suivent avec une vive préoccupation l'évolution de la situation politique au Mali, notamment "l'arrestation par des militaires, en rébellion", du Président de la Transition, S.E.M. Bah N'DAW et de son Premier ministre, Monsieur Moctar OUANE ainsi que de certains de leurs collaborateurs.

Un acte qui ne peut être toléré…

Ils condamnent avec énergie cet acte d'une gravité extrême qui ne peut en aucun cas être toléré au regard des dispositions pertinentes de la CEDEAO et de l'Union africaine. Ils demandent aux militaires de retourner en casernes.

MM. Brou et Mahamat demandent une libération immédiate et sans conditions des Autorités gardées dans les casernes et invitent les parties maliennes à privilégier l'esprit de dialogue et de responsabilité pour régler les malentendus autour de la mise en place du Gouvernement.

En tout état de cause, ils rappellent que le respect du consensus politique qui a jusqu'ici fondé la transition au Mali est la seule voie à privilégier, ont averti les Présidents des Commissions de l'Union Africaine et de la CEDEAO

 

Créé le Mardi 25 mai 2021 à 2:18