N'Zérékoré-violences électorales : Une promesse d'Alpha Condé "non tenue"

Guinée forestière
Alpha Condé, président de la République de Guinée en campagne à Nzérékoré
Alpha Condé, président de la République de Guinée en campagne à Nzérékoré

NZEREKORE-Les violences électorales des 22 et 23 mars 2020, ont provoqué plusieurs dégâts humains et matériels dans la commune urbaine de Nzérékoré. Parmi les dégâts matériels considérables, figure l'incendie de plusieurs lieux de cultes. Telle que l’Eglise protestante Evangélique de Dorota. C'est la plus grande de l’Eglise protestante Evangélique de Nzérékoré.

Ce lieu de culte avait été incendié lors des évènements malheureux de juillet 2013, avant qu’elle ne soit pour une deuxième fois incendiée le 22 mars 2020, pendant les violences liées au double scrutin législatif et référendaire.

Lors du passage de Président de la République le 11 octobre 2020 à Nzérékoré pendant les campagnes électorales, le professeur Alpha Condé, avait promis la reconstruction de ce temple religieux ainsi que plusieurs autres bâtiments touchés par les évènements malheureux du 22 mars 2020 et jours suivants.

« La dernière fois, l’Eglise Protestante a été cassée. La mosquée de Dorota a été cassée... J’ai déjà envoyé 5000 feuilles de tôle qui sont là et 250 tonnes de ciment pour commencer à les reconstruire. J’ai tout remis à Bangaly Kourouma», avait promis le chef de l’Etat.

Alors que la pose de la première pierre de la reconstruction de cette église dont le projet s’élève à environ 3 milliards de francs guinéen a eu lieu ce samedi 08 mai 2021, rien n'a pour le moment été présenté venant de la part du gouvernement guinéen ou du Chef de l'Etat. Ce samedi 08 mai, lors du lancement des travaux, le premier responsable de l'église de Nzérékoré, a dénoncé cet état de fait.

"C'est le lieu de souligner que la mission de l'Eglise Protestante Evangélique de Guinée, est bien d'accompagner le gouvernement dans la culture et la préservation de la paix en Guinée. Malgré cette noble mission de l'église, elle a toujours été le théâtre de beaucoup de vandalisme lors des conflits ethniques de juin et juillet 2013 et du double scrutin référendaire et législatif du 22 mars 2020. De même, l'Eglise Protestante Évangélique du centre, première église protestante de Nzérékoré a été complètement pillée avec son contenu dans ce conflit de 2013. Mais avec le concours des chrétiens et de toutes les personnes de bonne volonté, cette église est de nos jours à plus de 50% de sa construction.

Pour le moment nous n'avons rien reçu (du Gouvernement). Et nous sommes même en train de prier pour que l'État exécute sa promesse. Parce que ça été une promesse publique. Ça été dit qu'ils vont faire quelque chose. Mais comme le temps est là encore, on ne peut pas les condamner totalement. Mais nous sommes en train de prier pour que cette promesse soit réalisée, que l'État intervienne. Parce que c'est un bien publique, mais aussi c'est à des occasions électorales que l'église a été incendiée. Que l'État fasse vraiment quelque et nous espérons qu'ils vont réagir au plus vite", a confié le révérend Jean Pierre Diarra Guilavogui, représentant du comité exécutif national de l'Eglise protestante évangélique de Guinée.

Autre fait marquant de cette cérémonie qui a surpris plus d'un. C'est le fait que les autorités régionales, préfectorales et communales aient boudées la pose de la première pierre. Le Gouverneur Mohamed Gharé, le préfet et le maire, qui étaient pourtant venus prendre part à la cérémonie ont fini par se retirer, en raison dit-on de la présence de Lambert Goikoya Zogbelemou, patriarche de Nzérékoré.

Selon nos informations, les autorités administratives qui ne reconnaissent pas Lambert et David, comme patriarche de Nzérékoré, évitent de partager toute cérémonie avec l'un des deux. Approché sur les lieux, le Gouverneur n'a pas voulu s'aventurer sur le sujet. Cet acte a plus marqué les fidèles chrétiens engagés pour la reconstruction de leur temple.

Pour le moment, c'est sur la base des moyens propres mobilisés par les fidèles que les autorités ecclésiastiques ont fait la pose de la première pierre de la reconstruction de l'EGLISE.  Elles lancent un appel à toutes les bonnes volontés de leur venir en aide pour la reconstruction de ce temple.

A suivre...

SAKOUVOGUI Paul foromo, correspondant régional

D'Africaguinee.com

A Nzérékoré

Tel : (00224) 628 80 17 43

Créé le Dimanche 09 mai 2021 à 15:24