Entrepreneuriat féminin : Ecobank Guinée lance le programme ‘’ELLEVER’’

Guinée

CONAKRY- Dans le but de soutenir les femmes, Ecobank Guinée filiale du groupe bancaire panafricain Ecobank a lancé ce mercredi 5 mai 2021, le programme ELLEVER lors d’un webinaire.

Cette rencontre virtuelle a connu la participation de la ministre des Droits et de l’Autonomisation des Femmes, Hawa Béavogui, du Directeur Général d'Ecobank M. Bah Diawadou, de femmes leaders évoluant dans le domaine de l'entrepreneuriat en Guinée.

‘’Ellever’’ est un programme phare d’Ecobank Guinée dédié aux femmes, pour stimuler et accompagner les entreprises dirigées par des femmes ou orientées sur les femmes en leur proposant des solutions financières et à valeur ajoutée qui leur permettront de réaliser leur plein potentiel.

Selon les statistiques rappelées par le Directeur Général d’Ecobank Guinée, les petites et moyennes entreprises (PME) représentent environ 90 % des entreprises en Afrique. De ce chiffre, les femmes détiennent environ un tiers des PME africaines immatriculées. Aujourd’hui, une femme sur quatre en Afrique (25,9 %) crée ou dirige une entreprise. Néanmoins, les femmes ne bénéficient pas d’un accès égal à des services financiers de qualité. On estime que le déficit de financement des PME détenues par les femmes se chiffre à 42 milliards de dollars US, faisant de la difficulté d’accès au financement un obstacle majeur à la croissance de ces entreprises.

« Le développement des entreprises dirigées par des femmes et orientées sur les femmes a longtemps été entravé par toute une série d’obstacles, notamment l’accès au financement. Nous avons spécialement conçu Ellever pour répondre aux besoins des femmes entrepreneures en leur proposant des solutions complètes, personnalisées et sur mesure. En particulier des prêts à des taux avantageux, une meilleure gestion de la trésorerie et des services à valeur ajoutée tels que : la formation au leadership, le mentorat et des opportunités de réseautage. La Banque Commerciale Ecobank alloue au moins 10 % de son portefeuille de prêts aux entreprises féminines », a déclaré Diawadou BAH, Directeur Général de Ecobank Guinée.

Un marché mal desservi…

Plus loin dira-t-il, « les entreprises dirigées par des femmes constituent un marché très mal desservi. Ecobank Guinée est déterminée à les aider à réaliser leur potentiel, à saisir les opportunités commerciales, à pouvoir s’agrandir et à devenir pérennes. Elles pourront ainsi jouer un rôle majeur dans le développement social et économique de l’Afrique. En plus, de créer des centaines de milliers d’emplois, nécessaires à la génération actuelle et aux générations futures des guinéennes », a-t-il ajouté.

En Guinée, les femmes représentent 52% de la population selon les statistiques issues du Recensement Général de la Population. La femme guinéenne est reconnue pour sa créativité, son dynamisme, mais aussi pour sa contribution à l’édifice socioéconomique de la famille. Elle a d’énormes atouts et de potentiels, mais elle a besoin d’accompagnement en termes de formation, d’encadrement, d’appui matériel et financier, a expliqué pour sa part le Directeur commercial d'Ecobank.

« Ecobank, fidèle à sa vocation de banque au service du développement en matière de l’intégration des pays et peuples africains propose ce programme ‘’ELLEVER’’ qui vise à soutenir les femmes entrepreneures, les entreprises dirigées par les femmes qui produisent des biens et services destinés aux femmes. C’est donc une opportunité que nous offrons aux femmes de s’affirmer davantage comme moteur du développement économique. Nous voulons avoir plus de femmes cheffes d’entreprises pour avoir plus de femmes dans l’effectif des entreprises avec une réelle influence sur la gouvernance en vue de créer plus de richesses. Ainsi, notre société s’en trouverait alors plus épanouie », a indiqué Robert Tedouno, Directeur commercial d’Ecobank Guinée.

Dans son allocution de circonstance, la ministre des Droits et de l’Autonomisation des Femmes a salué l’initiative d’Ecobank. Dans son message, Mme Hawa Beavogui a rappelé l’impact négatif causé par la Covid-19 sur les entreprises dirigées par des femmes.

 « En termes de l’impact de la covid-19 sur les activités des femmes, il faut dire que depuis la fin de la crise sanitaire à virus Ebola en 2015, la Guinée reprenait un rythme encourageant dans la croissance économique. Malheureusement, les vastes chantiers engagés par le gouvernement et ses partenaires techniques et financiers se heurtent à nouveau, au marasme économique entrainé par la crise de covid-19 avec ses effets négatifs. Les petites et moyennes entreprises des femmes, des touristes, de la foresterie et les activités minières ont enregistré des pertes substantielles de revenus et d’emplois.

Sur le plan macroéconomique, les conséquences indirectes de la covid-19 vont de l’inflation intérieure au déséquilibre causé par des dépenses très élevées, tels que le financement du plan de riposte et de relance. Par opposition à une réduction des recettes fiscales, rien que la production minière permet au pays de renforcer sa résilience. La réalisation des ODD (objectif du développement durable) 5 et 10 ont été ralentis considérablement. On pourrait spéculer sur une inversion de la tendance par rapport aux prochaines années. Les femmes, de par leur rôle central dans la société guinéenne demeureront la couche sociale la plus exposée aux effets et impacts de la crise sanitaire », a souligné la ministre.

C’est pour cette raison, dira-t-elle, qu'elle remercie le groupe Ecobank Guinée pour cette belle et importante initiative qui consiste à appuyer les femmes à promouvoir l’entreprenariat africain. Madame Hawa Beavogui se dit convaincue que pour réussir l’autonomisation des femmes, l’entrepreneuriat féminin est l’un des éléments fondamentaux.  "Il est important de soutenir l’autonomisation économique qui va tirer les sous autres composantes de l’autonomisation", a déclaré Mme Hawa Beavogui.

Qui peut bénéficier du programme ELLEVER à Ecobank Guinée ?

Dans une explication large et détaillée, Mme Karimata Diallo, responsable du programme ELLEVER a brillamment présenté le programme. D’entrée, elle a rappelé que les données disponibles sur les femmes entrepreneures en Afrique, font état d’environ 140 millions. Une femme adulte sur quatre crée ou dirige une entreprise. Ce qui fait du continent l’un des plus grands en termes de femmes entrepreneures dans le monde. Cependant, dit-elle, le segment est mal desservi en termes d’accès au financement, de renforcement des capacités et aux marchés. Ecobank à travers le département de la Banque commerciale cherche à renforcer son engagement auprès des femmes entrepreneures et à tirer profit du potentiel de l’économie féminine, a-t-elle souligné.

Ainsi, en ce qui concerne la proposition de valeur, il s’agit d’offrir aux femmes entrepreneures un partenariat de bout en bout dans lequel elles peuvent accéder à des services financiers initialement conçus pour elles mais aussi à une éducation financière, à des informations sur les produits et services au réseau et à la reconnaissance.

Du marché cible…

ELLEVER par Ecobank est conçu pour les entreprises suivantes : Des entreprises ayant des actions ou plus détenues ou fondées par une femme, ou ayant 20% de femmes dans le conseil d’administration ou comité de direction. Il est aussi conçu pour des sociétés ayant 30% des femmes employées ou qui fabriquent des produits destinés à la gente féminine (produits de beauté, de santé et de bien-être, vêtements et accessoires…). Toute entreprise répondant à ces critères cités ci-haut est éligible au programme ELLEVER.   

Le programme ELLEVER propose des produits financiers avec des solutions financières personnalisées, notamment des solutions de gestion de trésorerie, à savoir : le compte courant commercial, les solutions numériques qui permettent d’effectuer de paiement et d’encaissement via les plateformes digitales. « Nous avons aussi Google my Business pour faire connaitre votre entreprise », précise Mme Karimata Diallo.

Solution de crédit…

Avec ce programme, les clients ont la facilité de crédit à des taux préférentiels pour permettre aux entreprises de poursuivre leur expansion. Mieux, il a aussi des solutions d’épargnes et d’investissement, destinées aux femmes entrepreneures qui désirent épargner et profiter d’un taux d’intérêt attractif. Ce n'est pas tout. ELLEVER dispose aussi de solutions non financières adaptées, à travers des programmes de formation proposés par l’académie des PMEs, ensuite au programme africain Women Leadership. Le programme propose également des services à valeur ajoutée, à travers des formations et certifications en leadership de l’académie Ecobank en collaboration avec les membres du global business network, dans le cadre de la faculté d’enseignement.

Une enveloppe globale de 13 millions de dollars de prêts 

« Notre objectif principal, c’est d’atteindre les entreprises dirigées par les femmes ou orientées sur les femmes dans toute la Guinée pour contribuer à leur développement et attirer au moins 1200 entreprises par an et former au moins 500 femmes entrepreneures chaque année à travers l’académie de leadership des femmes entrepreneures. Nous avons une enveloppe globale de 13 millions de dollars de prêts », a annoncé Mme Karimata Diallo, chargée du programme ELLEVER et responsable du Women’s Desk à Ecobank.

Avant de procéder au lancement officiel de ELLEVER, des femmes entrepreneures dont Dr Makalé Traoré, Mme Fatou Baldé Yansané, Mme Konde Binta Diawara, Mme Sylla Hawa Camara et Mme Fatou Thithi Camara ont à travers un panel, partagé leurs expériences d’entrepreneures et les différents apports de la banque Ecobank Guinée dans la promotion de la gente féminine.

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 664-72-7628

Créé le Jeudi 06 mai 2021 à 23:48

TAGS