Interdiction des prières de " qiyam layl "dans les mosquées : Qu'en pense le grand imam?

Guinée
Elhadj Mamadou Saliou Camara, grand imam de Conakry
Elhadj Mamadou Saliou Camara, grand imam de Conakry

CONAKRY- C'est désormais officiel ! Le Secrétariat général des affaires religieuses a interdit les prières collectives nocturnes appelées " qiyam layl " dans toutes les mosquées en République de Guinée. 

D'ordinaire, pendant les dix derniers jours du ramadan, des milliers de fidèles se rassemblent dans les mosquées à la recherche de la nuit du destin "Laylatoul Ghadr", qui selon les exégètes musulmans équivaut à mille mois d’adoration.

L'interdiction de ces prières collectives nocturnes vise à prévenir tout risque de contamination liée au coronavirus qui sévit dans le pays, selon l'ANSS et le secrétariat général des affaires religieuses. Sur la toile, cette décision est vivement critiquée.

Interrogé par Africaguinee.com, le grand imam de la grande mosquée Fayçal n'a pas voulu trop s'étendre sur le sujet. Elhadj Mamadou Saliou Camara a cependant déclaré que les autorités auraient pu anticiper et ne pas attendre que les fidèles musulmans entament lesdites prières dans les mosquées pour bloquer tout d'un coup.

"On convient que c'est un grand monde qui se rassemble pendant cette prière. Or, la maladie continue de se propager, j'en sais quelque chose. Ils auraient cependant pu anticiper avant que les gens n'entament le " qiyam layl " dans les mosquées. Mais ils ont attendu que les fidèles commencent à faire cette prière dans les mosquées, puis ils bloquent. C'est le seul remord qu'on peut ressentir sinon il est recommandé de s'acquitter de cette prière à la maison. Donc, si on interdit ça, on ne fera pas de bruits autour", a déclaré le grand imam de la grande mosquée Fayçal.

Merci de lire ci-dessous la décision.

Créé le Lundi 03 mai 2021 à 20:44

TAGS