N'Zérékoré : Sale temps pour deux homosexuels appréhendés à Dorota...

Guinée forestière
Image d'illustration
Image d'illustration

N'ZEREKORE-Deux jeunes homosexuels ont échappé au pire dans la nuit du samedi à dimanche 02 mai 2021 au quartier Dorota dans la commune urbaine de Nzérékoré. Pris en "flagrant délit", ils ont failli être lynchés par une foule en colère.  

Selon nos informations, les deux jeunes ont été appréhendés en fragrant délit d’homosexualité dans les bandes de 22h au bord de la route non loin de l’Eglise de Dorota. Un sacrilège qu'il ne fallait pas pardonner, selon certains, qui souligne qu'on est plein Ramadan, mois de pénitence et de prières chez les fidèles musulmans.

 « Les deux jeunes ont l’habitude de fréquenter ce lieu. Il y a un des jeunes du quartier qui assurent la sécurité, qui les a suspectés. Donc, il a alerté ses amis. Donc hier, ils ont commencé à monter la garde. Vers les 22h 30 mn, là où les vieilles vendent les écorces, à côté de l’Eglise, en quittant elles mettent des bâches sur leurs marchandises. Il y a le premier qui est venu, ensuite l'autre l'a rejoint. Les jeunes du quartier qui étaient déjà alertés étaient là en train d’observer la scène.

Les homosexuels se sont assuré que personne ne les observe. N'ayant vu personne dans les parages, les deux jeunes sont rentrés. Ils ont fait descendre leur pantalon…. Imaginez la suite. C’est en ce moment que les jeunes du quartier sont sortis pour les encercler. Ils ont appelé le chef de quartier. Entretemps, les conducteurs de taxis ont commencé à prendre d’assaut les lieux. Eux, ils ont voulu directement lyncher les deux jeunes. Il a fallu l’intervention du chef de quartier qui les a rapidement embarqués dans sont véhicule, pour les déposer à l’escadron mobile N°10 », nous a confié un citoyen qui a vécu les faits.

« Arrivé à la gendarmerie, les gendarmes discutaient entre eux et personnes ne voulaient les toucher. Parce qu’il y a un qui était habillé comme une femme. Il portait des soutiens, des bagues, même son nez était percé. C’est quand les jeunes ont insisté, après vérification, ils ont vu que c’était un homme », ajoute ce citoyen

Interrogé, le chef de quartier n’a pas voulu faire trop de commentaire sur cette situation. Les deux jeunes sont à la disposition de la gendarmerie.

SAKOUVOGUI Paul Foromo

Correspondant régional d’Africaguinee.com

A Nzérékoré

Tél : (00224) 628 80 17 43

Créé le Dimanche 02 mai 2021 à 11:25