Déguerpissements à Conakry : Des concessionnaires de véhicules d'occasion s'adressent au Ministère d'État Bantama Sow...

Conakry

CONAKRY- L’inquiétude est grandissante chez certains habitants du quartier Nongo qui attendent de voir débarquer dans les prochains mois les services de déguerpissement ! C’est le cas bien entendu des concessionnaires de véhicules d’occasions qui occupent le lieu où doit normalement être érigé le village de la Coupe d’Afrique des Nations 2025.   

En exclusivité au micro d’Africaguinee.com, Alphadjo Bah, ce colosse au visage anxieux nous accueille sous un arbre à l’intérieur du parc automobile.  Pour le chef de parc automobile de Nongo, le délai d’un mois accordé par le Ministère des Sports est très court pour déplacer un effectif de plus de 1 000 véhicules.

‘’ Ce délai d’un mois est un peu court pour nous concessionnaires. La dernière fois j’ai dit au ministre qu’on a plus de 1 000 véhicules ici. Déplacer tous ces véhicules n’est pas une mince affaire’’, a narré Alphadjo Bah, avant de poser des doléances.

‘’ Actuellement nous sommes à la recherche d’un autre endroit pour pouvoir libérer cet espace puisque naturellement c’est un domaine de l’Etat et c’est normal que si l’Etat veut réaliser des infracteurs à cet endroit qu’il le fasse sans encombre. Mais nous voulions qu’on nous donne un peu de temps puisque nous sommes tous des guinéens et nous contribuons aussi au développement du pays. Nous payons nos droits de taxe de douanes, nous participons à renflouer les  caisses de l’État. Nous aimerions que le ministre d’État aux Sports revoie son délai d’un mois pour nous accorder un minimum de temps, trois mois afin de pouvoir déplacer tous ces véhicules vers d’autres lieux’’, a plaidé le chef de Parc d’automobiles de Nongo.

Lire aussi : Conakry : De nouveaux cas de déguerpissement annoncés…

‘’Nous savons que c’est un chantier d’envergure qui est prévu ici", a rappelé le concessionnaire ; Mais, dit-il, ces trois mois n’empièteront en rien le travail de ce chantier.

‘’Nous avons d’ailleurs ciblé des endroits et nous sommes en conclave avec le Ministère de la Ville et de l’Aménagement du territoire, nous sommes actifs dans ce sens et nous sommes en train de fouiner partout. Nous demandons aux autorités de nous aider, nous employons plus de deux cent personnes, nous les exhortons à nous donner un peu de temps pour trouver un endroit’’, plaide-t-il au nom de ces pairs.

 

BAH Boubacar LOUDAH

Pour Africaguinee.com

Tél. : (+224) 655 31 11 13

Créé le Samedi 01 mai 2021 à 11:46

TAGS