Mory Doumbouya: "Les huissiers et les avocats sont libres de camper sur leur position…"

Guinée

CONAKRY-En guise de solidarité à la Chambre nationale des huissiers de Guinée, les avocats et les notaires ont, eux aussi, déclenché une grève. La situation impacte certes les cours et tribunaux, mais, selon le ministre de la Justice, le secteur n’est pas pour autant totalement paralysé.   

Après les instructions données aux parquets, le ministre Mory Doumbouya rassure : « Partez dans les cours et tribunaux et revenez me dire que les magistrats ne sont pas à leurs postes. L’association des magistrats n’est pas en grève. Il faut éviter de penser qu’à la justice tout se résume au contentieux même s’il occupe une bonne partie des activités judiciaires. Il existe des matières gracieuses. Il existe tant d’autres services accomplis à la justice qui ne nécessitent pas forcément la présence d’un avocat. Ce n’est pas parce que la salle d’audience est fermée parce qu’il n’y a pas de procès qu’on peut dire que le secteur est paralysé », a-t-il expliqué au cours d’une conférence de presse ce vendredi 30 avril 2021.

En ce qui concerne l’invite faite aux grévistes, le ministre ajoute que ceux-ci ne sont pas obligés de répondre. « Même de façon classique quand on vous invite vous n’êtes pas obligés de répondre. Quand on vous invite et que vous ne répondez pas ce n’est assorti d’aucune sanction. Il appartient aux ordres professionnels de répondre ou de ne pas répondre à l’appel. Mais pas du genre, on n’est pas concerné ou qu’il faut une assemblée. Nous connaissons tout cela. Personne ne peut nous apprendre le fonctionnement des ordres professionnels. Parce que nous-mêmes avons travaillé dans les structures d’administration de ces ordres. Les huissiers et les avocats sont libres de tenir une assemblée générale pour tenir compte des propositions qui leur sont faites ou de rester campés sur leur position ».

La problématique de l’exécution des décisions de justice qui constitue la principale revendication des huissiers, Me Mory Doumbouya a indiqué avoir donné des instructions. « Pas plus tard qu’hier, nous avons donné des nouvelles instructions à tous les parquets dans le cadre de rendre beaucoup plus effectif le mode d’exécution des décisions de justice. La décision a été notifiée au barreau et à la Chambre nationale des huissiers. Il est de mon devoir d’inviter les acteurs à reprendre le cours normal des activités en raison du caractère sensible du service public de la justice. Maintenant, quitte aux parties en toute souveraineté de ne pas assister aux audiences dans les cours et tribunaux. Mais le moment venu, forcément, les parties assisteront aux audiences. Que l’on veuille ou pas, une solution sera forcément trouvée dans l’intérêt des justiciables ».

 

Abdoul Malick Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 669 91 93 06  

Créé le Vendredi 30 avril 2021 à 19:20

TAGS