Tchad: Macron condamne la répression et s'oppose à un plan de succession

Tchad
Emmanuel Macron prononçant son discours aux obsèques d'Idris Déby Itno
Emmanuel Macron prononçant son discours aux obsèques d'Idris Déby Itno

PARIS-Le Président français Emmanuel Macron a déclaré, mardi 27 avril 2021, son opposition à "un plan de succession" au Tchad alors que depuis la mort d'Idriss Déby, son fils Mahamat Itno est à la tête de la junte qui s'est emparée du Pouvoir le 20 avril.

Ce mardi 27 avril 2021, au moins trois civils ont été tués dans des manifestations appelées par l'opposition et la société civile contre le Conseil Militaire de Transition (CMT) dont elles exigent la dissolution. 

Emmanuel Macron a condamné la "répression", précisant que la France soutenait une "transition pacifique, démocratique et inclusive " au Tchad.

Lire aussi-Mahamat Déby parle : "Aucun État ne peut prospérer dans l’anarchie et le chaos…"

Dans la mi-journée, le chef de la junte, Mahamat Idriss Déby a tenu un discours rassembleur, soulignant cependant qu'aucun Etat ne saurait prospérer dans le désordre, l'anarchie et le chaos.

Il a annoncé la création d'un Conseil National de Transition, pour permettre l’accompagnement législatif de l’action gouvernementale et de donner au Tchad les bases d’une nouvelle Constitution.

"L’objectif du processus est de nous permettre d’organiser des élections démocratiques, libres et transparentes dans les meilleurs délais", a assuré le fils d'Idriss Déby.

A suivre…

Africaguinee.com

Créé le Mardi 27 avril 2021 à 19:41