Football : "Séisme" en Europe à l'annonce de la création de la Super Ligue…

Monde

C'est une annonce qui a eu l'effet d'une bombe au sommet du football européen. La création d'une Superligue qui vient concurrencer la prestigieuse Ligue des Champions. Douze clubs européens, les plus capés du vieux contient ont annoncé samedi 18 avril 21, avoir conclu un accord pour la création d’une nouvelle compétition, dénommée la Super League.

Ce sont : le Milan AC, la Juventus Fc, l'Inter de Milan (Italie), le FC Barcelone, l'Athlético de Madrid, le Réal Madrid (Espagne), l'Arsenal FC, Chelsea FC, Liverpool FC, Manchester City, Manchester United, et Tottenham Hotspur (Angleterre). Cette nouvelle compétition sera dirigée par ses clubs fondateurs. Son Président n'est autre que le patron du Réal de Madrid, Fiorentino Perez.

"Trois clubs supplémentaires seront invités à les rejoindre avant le début de la saison inaugurale qui démarrera aussitôt que possible", ont écrit ces clubs dans un communiqué conjoint. Principal enjeu de cette super ligue, l'argent. Chaque club participant à cette nouvelle compétition touchera une enveloppe de 350 millions d'euros par an. Une belle affaire pour compenser le manque à gagner provoqué par la pandémie de la COvid-19 et qui prive les stades des clubs européens de ses supporters.  Mais le projet passe mal chez l'UEFA et même de la FIFA.

Levée de boucliers…

Cette annonce a provoqué un séisme en Europe voire même dans la planète foot. Les réactions réprobatrices ont fusé de partout. Certains qualifient ces clubs dissidents : les douze salopards. Dans un communiqué, la FIFA a exprimé son désaccord, affirmant que cette nouvelle compétition viole ses statuts.

"De notre point de vue et en accord avec nos statuts, toute compétition de football, qu'elle soit nationale, continentale ou mondiale, doit incarner les principes de solidarité, d'inclusivité, d'intégrité et d'équité dans la redistribution financière. Compte tenu de cela, la Fifa ne peut qu'exprimer son désaccord concernant une 'Super League européenne fermée', en dehors des structures du football international et qui ne respecte pas les principes nommés précédemment", a réagi la FIFA, l'instance suprême du sport roi.

Plus ferme, l'UEFA menace d'exclure tous les clubs dissidents qui participeront à cette Super Ligue Européenne. Ils ne pourront plus participer aux championnats nationaux et aux compétitions européennes, tandis que les joueurs seront eux aussi bannis. Ils seront interdits de représenter leur équipe nationale.

 

Africaguinee.com

 
Créé le Lundi 19 avril 2021 à 9:57

TAGS