Nzérékoré : Attention au retour des "vieux démons"...

Guinée forestière
Une rue du quartier Nyen dans la commune urbaine de Nzérékoré
Une rue du quartier Nyen dans la commune urbaine de Nzérékoré

NZEREKORE-Attention au retour des vieux démons dans la ville de Nzérékoré.

Des coups de fusils ont retenti dans la nuit du lundi à mardi 13 avril 2021 au quartier Nyen Sokoura 2 dans la commune urbaine de Nzérékoré. 

Selon nos informations, une femme a été touchée par balle suite à cet incident. Tout est parti d’une bagarre rangée entre deux groupes ethniques majoritaires de la ville. Les forces de l’ordre sont aussitôt intervenues avant que le pire ne se produise nous apprend-t-on.

Un citoyen du quartier que nous avons interrogé explique : « J’étais assis avec madame, nous étions en train de regarder la Télé. C’est dans les bandes de 23 heures que les coups de fusils ont retenti. Ma femme même m’a dit, tu as entendu, mais nous nous n’avons pas prêté attention à cela », explique ce citoyen.

Approché, le premier responsable du quartier est revenu sur ce qui s’est passé. Selon Pierre Lancey Sidibé, tout est parti d’une dispute entre deux groupes de jeunes d’ethnies différentes.

« On m’a appelé vers 20h, pour me dire qu’il y a des jets de pierres. Je suis venu et j’ai constaté effectivement qu’il y’avait un attroupement, et qu’il y’avait des jets de pierres entre un groupe de jeunes M et autre  un groupe de jeunes G. Je suis intervenu personnellement, ça ne marchait pas. Automatiquement j’ai appelé la CMIS, ils sont venus 15 minutes après. Ils ont réussi à disperser les deux  groupes et chacun a cherché à rentrer. Comme ils ont vu qu’il y’avait de l’accalmie, ils se sont repliés.  Quand ils se sont repliés, après juste 30mn, nous avons entendus des coups de fusils. Il y a eu trois coups de fusils, et il y a une femme qui a été touchée. Automatiquement, j’ai demandé au chef secteur de l’envoyer à l’hôpital. Après ça la CMIS est revenue, ils ont passé la nuit et même jusque-là,  ils sont sur les enquêtes », nous a confié Pierre Lancey Sidibé, chef de quartier de Nyen Sokoura 2, avant de revenir sur l’origine du problème. 

« Selon des témoins, des jeunes étaient là à faire du thé. De l'autre côté, il y’avait deux autres jeunes une fille et un homme, qui étaient assis devant leur véranda en train de causer. C’est ainsi, le jeune qui étaient avec la fille a pointé une torche allumée sur le groupe qui faisait du thé. Il y a eu maintenant mésentente entre eux, ils se sont jetés l’un contre l’autre. Donc, ils étaient là maintenant à se bagarrer. L'affaire a très vite pris une allure ethnique. Chacune des ethnies venait s’ajouter à son clan, chose qui est très mauvaise ici à Nzérékoré », explique-t-il, assurant qu’il faut que ceux qui étaient à l’origine de ce drame soient démanteler. 

‘’Nous sommes sur des enquêtes, il nous faut démanteler sincèrement ceux qui sont à l’origine de ça. Ceux qui ont des fusils, il faut qu’on les arrête et qu'on retire les armes pour ne plus que cela arrive ici ».

A suivre…

 

SAKOUVOGUI Paul Foromo

Correspondant régional d’Africaguinee.com

A Nzérékoré

Tél. : (00224) 628 80 17 43 

Créé le Mercredi 14 avril 2021 à 9:28