Maison centrale de Labé : Plus de 20 prisonniers testés positifs à la covid-19…

Moyenne Guinée
Coronavirus à la  maison centrale de Labé
Coronavirus à la maison centrale de Labé

LABE- La maison centrale de Labé connait une vague de contaminations sans précédent à la covid-19. Tenez bien ! 23 prisonniers viennent d'être testés positifs au coronavirus dans ce centre pénitencier.    

 « Nous avons une nouvelle situation au niveau de la prison de Labé où on a détecté 23 nouveaux cas positifs de Covid-19. On avait l’habitude de transférer les malades de la prison vers Conakry, mais vu le nombre croissant, on nous a recommandé d’ouvrir un centre de prise en charge au niveau du CTPI. Parce que, transporter un prisonnier malade de Labé à Conakry, les risques sont nombreux. Nous avons informé le DG de l’ANSS qui nous a promis qu’il va nous envoyer très tôt les vaccins. Les prisonniers seront les prioritaires », indique le directeur régional de la santé Labé.

Comment le virus a été détecté dans cette prison ?

Les autorités sanitaires ne savent pas l'origine. Dr Mamadou Houdy Bah précise toutefois que c’est suite à des plaintes récurrentes d'un prisonnier que cette situation a été découverte. Lorsqu'il a été soumis au test, le résultat était positif. C'est ainsi qu'un test massif a été organisé au sein de la prison. Tous les codétenus du premier malade étaient contaminés mais ne présentaient pas de signes.

« Heureusement tous les cas sont asymptomatiques", se réjoui le médecin, précisant que les 23 cas positifs ont été détectés durant la journée du mardi 13 avril. Des dispositions sont déjà prises et une cellule a été identifiée pour prendre en charge les prisonniers testés positifs, a annoncé Dr Houdy Bah.

 « Nous avons identifié une calle, comme à Conakry où nous allons les prendre en charge. A côté de ça, comme ils sont asymptomatiques, ceux qui ne sont pas malades seront vaccinés. Les vaccins seront certainement là d’ici demain. Nous ne savons pas d’où est partie cette nouvelle contamination, mais les hypothèses les plus sûres, c’est parce qu’ils sont en contact avec l’extérieur. Il y’a des parents qui viennent les rendre visite », a souligné Dr Mamadou Houdy Bah

Depuis Labé, Thierno Oumar Tounkara

Pour Africaguinee.com

Créé le Mercredi 14 avril 2021 à 17:59