Covid-19 à Mali : "Ce qui complique la lutte",selon Dr Fangamou

Moyenne Guinée
Dr Tomou Fangamou, DPS de Mali
Dr Tomou Fangamou, DPS de Mali

MALI- Après la zone spéciale de Labé, la plus peuplée de la région, la préfecture de Mali est est la plus affectée par la Covid-19. A date, 99 cas ont été notifiés dont 3 décès. 

L'enclavement de certaines localités de la zone constitue une difficulté majeure à laquelle les acteurs impliqués dans la lutte restent confrontés, selon le directeur préfectoral de la santé. Dr Tomou Fangamou explique que ce problème d'inaccessibilité est une source à préoccupations.

« Spécialement dans la préfecture de Mali comme dans beaucoup d’autres préfectures, nous sommes préoccupés par la pandémie. A Mali Yembering, à la date du 10 Avril 2021, nous avions 17 cas en hospitalisation au Centre de traitement épidémiologique (CT-Epi) de Mali. Depuis le début de la pandémie, nous avons testé environ 700 personnes. Nous avons enregistré 99 cas positifs parmi eux, un nombre important de guéris. Ceux qui sont hospitalisés, leur situation n’est pas alarmante. Depuis le début, nous avons 3 décès, un communautaire et deux autres au niveau hospitalier", a expliqué ce responsable de la santé. 

La préfecture de Mali a une particularité très préoccupante.  Le virus a touché toutes les sous-préfectures. 

De Badougoula, à Madina Wora,  Balaki, Yembering en passant par la commune urbaine, toutes ces localités ont enregistré de cas de Covid-19. 

"Partout nous avons eu à notifier des cas, mais nous avons réussi à circonscrire la maladie dans les sous-préfectures. Actuellement, nous sommes focalisés au niveau de la commune urbaine.

Notre problème c’est l’accessibilité dans certaines localités. La dégradation poussée des routes complique le transport des cas graves vers Labé ou Conakry. C’est un problème que nous sommes en train de gérer à l’interne, mais c’est difficile. Nous avons signalé cette situation  à l’ANSS  et à la région de Labé pour résoudre ce problème d’accessibilité pour le transport des malades par ambulance vers l’hôpital préfectoral", a expliqué le directeur de la santé de Mali, qui salue la collaboration de la communauté dans le cadre de la sensibilisation. 

A suivre...

Alpha Ousmane Bah(AOB)

Pour Africaguinee.com

Tel.(+224) 664 93 45 45

Créé le Mardi 13 avril 2021 à 6:59

TAGS