Diasso Onivogui, policier père de 17 enfants, condamné à 15 ans de réclusion pour meurtre

Macenta
Tribunal de première Instance de Macenta
Tribunal de première Instance de Macenta

MACENTA-Reconnu coupable du "meurtre" d'une femme, un policier vient d'être condamné à 15 ans de réclusion criminelle. Le Les faits remontent au 27 juillet 2020 dans la sous-préfecture de Bofossou à Macenta. Ce crime odieux avait suscité beaucoup d'indignations suivis d'un soulèvement des populations de cette localité située au sud du pays. 

Diasso Onivogui, policier âgé de 68 ans et père de 17 enfants a été reconnu, vendredi 9 mars 2021, coupable du « meurtre » de Sèba Kékoura Béavogui. Il a été condamné par le TPI de Macenta à 15 ans de réclusion criminelle avec 10 ans de sûreté et au paiement d'une amende de 50 millions Gnf à titre de dommage et intérêt.

Ce policier était de garde le 27 juillet 2020 lors que Sèba Kékoura Béavogui a été égorgée. La victime Sèba était malade, souffrant d'intenses maux de tête et voulait fuir.  

Ayant du mal à la maîtriser à la maison, l'époux décida alors de l'envoyé au poste de garde pour qu'elle soit sous le contrôle des forces de l'ordre. Le couple y a passé la nuit. Le lendemain matin, le mari est allé chercher le déjeuner. A son retour, il trouva sa femme par terre gisant dans une mare de sang, morte égorgée, le couteau auprès d’elle.

Le policier avec qui il avait laissé sa femme avait nié en être l’auteur du meurtre. Il a fini par être arrêté après le soulèvement de la population.

À plusieurs reprises, les femmes de Bofossou ont manifesté pour réclamer la justice en faveur de leur camarade Sèba Kékoura Béavogui.

SAKOUVOGUI Paul Foromo

Correspondant régional Africaguinee.com

A Nzérékoré

Tel : (00224) 628 80 17 43

Créé le Samedi 10 avril 2021 à 18:12

TAGS