Syli National A : Pourquoi Morlaye Sylla et ses coéquipiers ont raté leur test?

Guinée
Morlaye Sylla lors de la petite finale au Chan
Morlaye Sylla lors de la petite finale au Chan

CONAKRY- C’était une occasion rêvée pour les ‘’Héros guinéens ‘’ du dernier Championnat d’Afrique des Nations de s’affirmer en équipe A. La bande à Lappé Bangoura, médaillée de Bronze au Cameroun, alignée par le technicien français Didier a raté le coche dans la sélection senior, en s’inclinant contre la Namibie après avoir ouvert le score dès les 20 premières minutes, ce dimanche 29 mars à Windhoek.

L’inexpérience de cette équipe locale qui a constitué l’essentiel de l’ossature du Syli senior explique-t-elle cette défaite face aux Braves Warriors de la Namibie ? Les choix du coach dans la composition de son équipe ont-ils fait défaut ? Qu’est- ce qui explique cette contreperformance ?

Assez de personnes pointent du doigt l’inexpérience de Morlaye Sylla et de ses coéquipiers. "Il y a un problème d’homogénéité, de cohésion et de fond de jeu dans cette sélection", constate un analyste. Selon ce dernier, si le coach avait opté pour l’équipe locale qui était pratiquement en jambe, certainement cette sélection aurait plus mouillé le maillot et il n’y aurait pas eu cette défaite. "Un choix judicieux devrait être fait par le technicien français entre les joueurs locaux et les professionnels pour avoir une équipe compétitive", souligne un autre observateur.

Lire aussi-Eliminatoires CAN 2021 : La Guinée se "saborde" à Windhoek…

Au tirage au sort de ce groupe A, quel que soit le cas de figure, la Guinée et le Mali avaient la faveur des pronostics pour se qualifier contre les petits poucets de la Namibie et du Tchad. Ceci dit, cette qualification n’est pas un exploit dans ce groupe. Le problème est entier et doit être résolu dès maintenant puisque l’année prochaine le syli joue les phases finales de la CAN.

‘’ La Guinée qui avait été éliminée en 8ème des finales en 2019 doit relever ce défi l’an prochain et Didier Six n’est pas l’homme probant pour le faire. Il nous faut un entraineur de très haut niveau pour rehausser le niveau de jeu de l’équipe pour disputer les demi-finales. Si on maintient Didier Six pour conduire le syli national à la CAN, il faut qu’il soit encadré par une commission technique. Il faut qu’on fasse attention parce qu’on a été éliminée de façon très humiliante (3-0, face à l’Algérie) et c’est cette image qu’il faut qu’on efface’’ a analysé Thierno Saidou Diakité membre du COCAN 2025, interrogé par Africaguinee.com.

Désormais tous les yeux sont rivés vers la Féguifoot et le ministère des sports pour des dispositions à prendre afin de remédier à ce problème. Certes, il est normal de mettre la pression sur Didier Six mais il faut lui donner les moyens d’atteindre cet objectif de faire progresser le jeu de son équipe et envisager d’aller loin dans les phases finales de la CAN 2022.

Avant d’ailleurs ce tournoi, il y a le second tour des éliminatoires de la Coupe du Monde zone Afrique qui doit se jouer dans les prochains mois. Il y a une seule place pour cinq équipes dont le Maroc, le Guinée-Bissau et le Soudan.  Un autre challenge à relever par le sélectionneur français du Syli national de Guinée après sa qualification pour la 33ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations.

BAH Boubacar LOUDAH

Pour Africaguinee.com

Tel: (+224) 655 31 11 13

Créé le Mardi 30 mars 2021 à 15:35