Le "cri de cœur" de Hadja Maïmouna : "laissez mon mari aller se soigner…"

Guinée
Hadja Maimouna Bah
Hadja Maimouna Bah

CONAKRY- C'est un ultime "cri de cœur" que vient de lancer l’épouse de Elhadj Ibrahima Chérif Bah, le vice-président de l'Union des Forces Démocratiques de Guinée, incarcéré depuis novembre dernier à la maison centrale de Conakry.

Alors que l’état de santé de son mari se dégrade, selon elle, du jour au lendemain en prison, Hadja Maïmouna Bah Diallo sollicite l’évacuation de son époux à l’étranger afin qu’il puisse recevoir des soins appropriés.

Contacté par Africaguinee.com ce dimanche 28 mars 2021, l’épouse de l'ancien Gouverneur de la Banque Centrale, a expliqué que son mari ne bénéficie pas de soins appropriés.  

« Son état de santé est vraiment stagnant. Ça ne va pas fort. Il n’a pas eu encore les traitements appropriés. Nous sommes en train de monter le dossier pour voir les avocats pour qu’ils demandent son évacuation. Son traitement nécessite absolument une évacuation parce que d’abord son médecin n’est pas là, il est à l’étranger. Donc, il doit aller se soigner à l’extérieur dans les conditions normales », a expliqué Hadja Maïmouna Bah.

Lire aussi-Chérif Bah hospitalisé d'urgence : De quoi souffre l'opposant?

La présidente des femmes de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) lance un appel aux autorités guinéennes, afin qu'elles acceptent de laisser son époux aller se faire soigner. Elle assure que M. Chérif Bah ne fuira pas.

« L’appel que je vais lancer aux autorités, c’est de laisser mon mari aller se soigner, le reste viendra après. Parce que pour toute chose il faut la santé. S’il n’y a pas la santé on ne peut rien. Moi je souhaite qu’on le laisse aller se soigner, qu’il revienne et après la procédure va suivre son cours normal (…) S’il n’a pas fui tout ce temps, ce n’est pas pendant qu’il est malade qu’il va fuir. Il est là, il a vécu tout son temps ici, il a eu toutes les occasions de partir mais il n’est pas parti. C’est une notabilité de ce pays. Donc, il ne peut pas partir comme ça », a plaidé l’épouse de l'opposant.

 

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 666 134 023

 

Créé le Lundi 29 mars 2021 à 2:51