Conakry : Search For Common Ground forme des jeunes sur l’entrepreneuriat social et la paix

Guinée

CONAKRY- L’Ong Search For Common Ground a lancé ce jeudi, 25 mars 2021, un atelier de formation des jeunes sur l’entrepreneuriat social et la paix.

Cette activité s’inscrit dans le cadre du projet « FONIKE, entrepreneurs sociaux pour la paix en Guinée », financé par le Fonds des Nations-Unies pour la Consolidation de la paix (UNPBF) et mise en œuvre par Search For Common Ground.

L'initiative pilote de 18 mois repose sur un concept innovant développé par Search appelé « Youth 360 ». Il vise à renforcer le leadership et l’impact des jeunes dans la préservation des conflits en Guinée en contribuant à un environnement plus favorable à ces acteurs en tant qu’entrepreneurs sociaux pour la paix.

Le projet FONIKE est implémenté par Search For Common Ground en partenariat avec quatre (4) organisations de la société civile locales que sont : Ablogui, le club des jeunes filles leaders de Guinée, Osez Innover et le parlement des jeunes de l’union du fleuve Mano pour la Paix.

L’objectif global du projet à travers l’approche YOUTH360 est de donner aux jeunes les moyens de contribuer activement à la paix et à la sécurité dans le contexte politique et social polarisé par le cycle électoral.

L’atelier de formation en entrepreneuriat social et la paix, a pour objectif de permettre aux 16 groupes de jeunes sélectionnés d’obtenir des connaissances de base sur l’entrepreneuriat social pour la paix et les différentes étapes de développement du projet. Ainsi, sa tenue est inscrite au compte du Produit 2.3 : Les jeunes leaders gagnants du concours sont formés et coachés en entrepreneuriat social pour la paix et de développement de projet. Spécifiquement, l'atelier vise à améliorer la cohésion sociale au sein des communautés par l’engagement des jeunes.   

Ce présent atelier qui a débuté ce jeudi mobilise différents jeunes venus des communes de Ratoma et de Matoto. Il va s’étendre sur six (6) jours et sera animé par les acteurs impliqués dans la mise en œuvre du projet FONIKE.

Son lancement a eu lieu en présence des acteurs impliqués dans l’exécution de ce projet. Prenant la parole, M. Patrick Alexis ZE ESOMBA, program associate de Search For Common Ground, a remercié tous ces jeunes qui ont répondu présent à cette activité avant de dégager l’objectif général du projet.

« L’objectif général du projet ‘’FONIKE’’ entrepreneuriat social pour la paix est de doter des moyens à ces jeunes pour contribuer aux efforts de consolidation de la paix, en leur permettant d’acquérir des connaissances entrepreneuriales liées à la consolidation de la paix et également de les outiller sur des concepts clés. Ces jeunes ont eu à présenter des initiatives lesquelles ont été tenues dans le cadre de ce projet, au total 16. Ici, à Conakry, on en a retenu deux (2). Et aujourd’hui, il est question de renforcer les capacités des jeunes qui ont été retenus sur des questions liées à l’entrepreneuriat et la paix et sur les concepts clés liés au montage des projets par rapports aux initiatives qu’ils ont eu à proposer », a déclaré M. Patrick Alexis ZE ESOMBA.

De son côté, Oury Saran Baldé, représentant de l’ONG ‘’Osez innover’’ et porte-parole des partenaires de mise en œuvre de ce projet, a rappelé que cet atelier est une suite logique du projet FONIKE, car, avant cette journée, ces jeunes avaient déjà suivi d’autres formations.

« Durant les derniers mois, ces jeunes ont déjà suivi une formation en entrepreneuriat basique et consolidation de la paix. Le but est de faire le lien entre l’entrepreneuriat social et la paix. Et aujourd’hui, ils vont continuer ce processus en suivant d’autres formations qui portent sur l’entrepreneuriat social et la consolidation de la paix. Nous allons leur apprendre comment élaborer un plan d’affaires et également, élaborer une stratégie pour la consolidation de la paix car l’objectif du projet c’est de faire de ces jeunes des acteurs clefs de la paix », a expliqué Oury Saran Baldé, représentant de l’ONG ‘’Osez innover’’.

Les bénéficiaires comptent matérialiser les acquis de cette formation à travers des projets qu’ils ont mis en place. Mariame Touré, membre de l’initiative « Café Espoir » l’une des lauréates du projet FONIKE envisage d'entreprendre des actions pour la promotion de la paix à Wanindara, un quartier réputé favorable aux manifestations de rue.

« Avec Café de l’Espoir, nous comptons maintenir la paix dans le quartier Wanindara. C’est un défi pour nous. Ainsi, à travers les jeudis de l’espoir, nous allons organiser des formations avec les jeunes de Wanindara et d’autres quartiers voisins. Les Vendredis, nous allons inviter les religieux, sages et d’autres quartiers afin de discuter de la question de paix. Parce que la paix ne concerne pas que le quartier Wanindara, c’est pourquoi nous voulons réunir tout le monde afin promouvoir la paix », a déclaré Mariame Touré.

 

Membre de l’ONG la coalition des jeunes leaders de Guinée, Fanta Kouyaté fait partie des sélectionnés pour l’atelier. Son organisation fait partie des lauréats du concours. Avec leur projet, elle compte s’investir pour la promotion de l’entrepreneuriat social et la paix auprès des jeunes de la commune de Matoto.  

« Nous sommes l’une des structures lauréates de ce projet FONIKE jeunes, pour l’entrepreneuriat social et la paix.   Nous avons comme projet, la fabrication des briques et des dalles dans la commune de Matoto. Nous mettons ce projet en place qui va d’abord commencer par une formation des jeunes sur l’entrepreneuriat et sur la fabrication des pavés, dallettes.  Cela va permettre aux jeunes de la commune d’avoir de l'emploi. Et quand les jeunes ont un emploi, nous pensons que c’est un premier pas vers la paix. Et d’ailleurs, grâce à cette collaboration, nous allons sensibiliser les jeunes sur la paix » a déclaré Fanta Kouyaté membre de l’ONG la coalition des jeunes leaders de Guinée.

Durant cet atelier, les acteurs impliqués dans la mise en œuvre du projet vont, à tour de rôle, animer trois modules portant sur : l’entrepreneuriat social, la prévention des conflits et genre, la communication et l'usage des TIC (technologies de l'information et de la communication).

 Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 664-72-76-28

Créé le Vendredi 26 mars 2021 à 11:50