France : le combat d'Anaëlle pour Sanoussi Diallo, menacé d’expulsion…

Nancy
Anaëlle Dillmann et Sanoussi Diallo
Anaëlle Dillmann et Sanoussi Diallo

NANCY- Arrivé en France alors qu'il était mineur, Sanoussi Diallo retient aujourd'hui l’attention, dans la ville de Nancy. Après avoir survécu dans la traversée de la méditerranée pour rejoindre ‘’l’Eldorado’’ européen, ce jeune guinéen est désormais menacé d'expulsion de la France.

Ce sans-papier débarque dans la ville de Nancy alors qu’il n’avait que 16 ans. Ayant atteint sa majorité, il est sommé de quitter le territoire français. Les ennuis de Sanoussi Diallo commencent en fin d’année 2020 lorsqu'il se voit refuser son titre de séjour et reçoit une obligation de quitter le territoire sous trente jours.

Actuellement en deuxième année de CAP carrosserie, Sanoussi est décrit comme un élève brillant. Premier de sa classe, il souhaite entreprendre un baccalauréat professionnel, relate Lorraine actu. Le jeune guinéen a même trouvé un patron qui est prêt à l'embaucher dans le cadre d'un apprentissage. Aujourd'hui, son sort interpelle et suscite de la sympathie chez certains français qui ont décidé de le soutenir.

Lire aussi-France: Bangaly Soumah, cet autre jeune guinéen menacé d’expulsion...

Anaëlle Dillmann, une interne en médecine générale est l'un de ses soutiens. Cette femme a établi un contact avec une avocate, qui a déposé un recours au tribunal administratif de Nancy. Le but ? Permettre à Sanoussi, de rester en France "aux côtés des gens qui l’aiment’’ écrit Lorraine actu.

 ‘’En 2020, j'ai appris qu'un groupe de mineurs isolés se trouvait à l'hôtel et qu'il n'avait pas de cuisine. Comme c'était compliqué pour eux de se nourrir, avec mon mari, on a décidé de leur préparer des plats. Très vite, une relation s'est nouée avec Sanoussi. Il connaît mes parents, mes amis... on est même parti en vacances ensemble !", explique Anaëlle qui décrit Sanoussi comme « un jeune homme très sérieux, très sociable, serviable, intelligent et qui s’intéresse énormément à l’histoire, la géographie et l’économie française ».

Une raison supplémentaire pour cette jeune interne en médecine générale de se mobiliser pour celui qu’elle considère comme un membre de sa propre famille. Un rassemblement en soutien à Sanoussi devait même avoir lieu cette semaine devant le tribunal administratif de Nancy.

 

BAH Boubacar LOUDAH

Pour Africaguinee.com

Tél. : (+224) 655 31 11 13

Créé le Dimanche 14 mars 2021 à 23:43