Mamadou Sylla : "Pour que j'intercède en faveur des détenus auprès d'Alpha Condé..."

Guinée
Mamadou Sylla
Mamadou Sylla

CONAKRY-Le chef de file de l'opposition vient de poser une condition pour qu'il s'implique dans la libération des détenus politiques. Elhadj Mamadou Sylla qui a rendu visite aux prisonniers à la maison centrale, a indiqué qu'il n'intercèdera en leur faveur auprès du Chef de l'Etat, que lorsqu'ils seront… "condamnés"

 « On peut demander au Président sa clémence, mais c'est après les condamnations. Tant qu’ils ne sont pas jugés et condamnés, on ne peut pas aller demander la clémence du président », a averti M. Sylla.

En février dernier, dans une interview accordée à Africaguinee.com, il confiait pourtant qu'il avait pu faire fléchir Alpha Condé il y a quelques années, et a obtenu la libération de détenus politiques avant même que ces derniers ne soient jugés. Mais cette fois-ci, il insinue qu'il est bloqué par l'entêtement de Cellou Dalein Diallo.

Lire aussi-La nouvelle révélation de Mamadou Sylla: " Cellou m’a appelé pour me dire…"

" Une fois je me rappelle, onze (11) militants de Cellou ont été tués en une journée de manifestation. Il y a eu tellement de problèmes ici. Mais, c’est moi qui avais débloqué la situation. Je suis parti voir le président Alpha pour lui dire que la situation n’est pas bonne. Il faut trouver une solution. Je suis venu voir Elhadj Cellou, je lui ai dit : " tu sais (avant les élections de 2010), on s’était dit entre trois, celui qui passe, les deux autres doivent rapidement être ses conseillers, qu'on se donne la main. Il faut que la situation change, tu veux quoi ? ".

Cellou m’a appelé pour me dire ‘‘ tu vois qu’il y a 11 militants qui sont tués, leurs corps sont dans les chambres froides".  Je lui ai dit : "comme eux ils sont partis, nous autres il faut qu'on vive, essayons de trouver la solution. Qu’est-ce qu’on peut faire pour que ça se calme ?" Il était avec Aliou Condé ce jour-là, dans l'antichambre.  Il (Cellou, ndlr) a dit : "Si on relaxe mes hommes (les militants, ndlr) qui sont arrêtés, ça pourrait être un premier pas pour calmer la situation".

Lire aussi-Mamadou Sylla: ‘’Nous sommes une opposition réfléchie qui ne casse pas…’’

J’avoue que j’ai mis la pression sur le Président qui, à l’époque, était mon allié politique. Je lui avais demandé de sortir les prisonniers et qu'il s'adresse devant la télé. Finalement il a accepté. A l'époque, c'est Alhassane Condé était ministre de l’Administration du territoire. J’ai pu négocier la libération des détenus, sans même qu'ils ne soient jugés. Pour moi, quand cela ne va pas entre eux, il est de mon devoir d’intervenir. Actuellement, je suis bloqué parce que Cellou dit qu’il est Président comme l’autre. Il faudrait qu’il renonce à cela et me laisse faire. Les deux me connaissent (Alpha et Cellou, ndlr). Il faut qu’il se batte pour que les prisonniers sortent parce que la prison ce n’est pas leur place. Mais comment négocier avec quelqu’un s’il se réclame président ? C’est compliqué"

Créé le Vendredi 12 mars 2021 à 17:31