Macky Sall : "Evitons la logique de l'affrontement qui mène au pire…"

Sénégal
Macky Sall, président du Sénégal
Macky Sall, président du Sénégal

DAKAR-Alors que son principal opposant Ousmane Sonko -dont l'arrestation le 03 mars dernier a embrasé le pays- appelle à la poursuite des manifestations de rue, le président Sénégalais Macky Salla, a invité lundi ses compatriotes au "calme" et à taire les "rancœurs".  

"Taisons nos rancœurs et évitons la logique de l'affrontement qui mène au pire", a lancé le dirigeant Sénégalais dans une adresse à la Nation lundi soir.

Cet appel est intervenu après les heurts meurtriers consécutifs à l'arrestation d'Ousmane Sonko. Depuis le 03 mars, au moins cinq personnes sont mortes au Sénégal dans des affrontements entre forces de l'ordre et manifestants alors que des dégâts importants ont aussi enregistrés çà et là dans le pays.

"Je ferai usage de tous les pouvoirs que me confère ma charge pour consolider le retour au calme et à la sérénité dans l'intérêt supérieur de la nation", a promis Macky Sall, qui a aussi allégé le couvre-feu à Dakar.

A l'opposé, Ousmane Sonko -inculpé lundi pour viol sur une masseuse, mais libéré sous caution- a appelé à la poursuite de la mobilisation mais de manière pacifique.

Dans un ton défiant, il assure que la révolution est en marche.  "Il faut garder cette mobilisation, il faut qu'elle soit beaucoup plus importante même, mais il faut surtout qu'elle soit pacifique", a-t-il lancé, exigeant de Macky Sall qu'il clarifie sa position par rapport à la présidentielle de 2024.

A suivre…

Africaginee.com

Créé le Mardi 09 mars 2021 à 12:35