La littérature guinéenne s'enrichit : Sortie du livre "Taali Fuuta Jaloo"...

Guinée
Sortie du livre « Taali Fuuta Jaloo »
Sortie du livre « Taali Fuuta Jaloo »

CONAKRY-La littérature guinéenne s'enrichit ! Un nouveau livre intitulé « Taali Fuuta Jaloo », vient de paraître. Son auteur est Aagibu Soo ‘’Mo Kuletee’’. Son livre a été dédicacé à l'Université général de Lansana Conté de Sonfonia, le mercredi 3 mars 2021. C'est un livre composé de dix Contes traditionnels Peuls, dans une version bilingue, écrits en Pulaar et traduits en français.

L'ouvrage "Taali Fuuta Jaloo" est un recueil de contes du Fouta Djallon, réparti en deux parties. La première est composée de contes écrits en langue pulaar et la seconde la traduction de ces contes en langue française. Le recueil de 42 et de 37 pages a été édité par les éditions Gandal grâce au soutien de l’organisation internationale de la francophonie.

Originaire de Mamou, Mamadou Aguibou Sow ‘’Mo Kuletee’’ (de son nom de plume) a été bercé, dès son jeune âge, par les contes de sa mère, puis de sa grand-mère. Ces contes ont participé à son éducation, lui révélant sous forme imagée, ce que doivent être les relations humaines dans une société qui se veut harmonieuse.

Lire aussi-Guinée : Les "confidences" de Amadou Tall, écrivain à l'âge de 18 ans…

Il se situe à la croisée des chemins entre tradition et modernité, entre langue maternelle et langue officielle. C'est pourquoi, explique l'auteur, il a opté pour une présentation en pulaar et en français.

« D’un côté, vous avez le pulaar (37 pages) et de l’autre le français (42 pages). C’est un ouvrage de contes du Fouta Djallon. J’ai écrit en pulaar pare que je suis peul et l’ai traduit en français afin qu’il soit accessible à ceux qui ne comprennent pas le pulaar. J’ai choisi le conte parce qu’il enseigne la morale, la bonne conduite, le pardon, l’entraide et l’amour. Donc, cet ouvrage enseigne la morale, la philosophie et la bonne conduite en société » a expliqué Mamadou Aguibou Sow de son nom d'écrivain Mo Kuletee.

Pour M. Aliou Sow, fondateur des Editions Gandal, cet ouvrage est le premier d'une série qui va être édité et publié dans les principales langues de la Guinée. Après le poular pour la Moyenne Guinée, se sera le tour de la Guinée Forestière avec le Toma, la Basse Guinée en Soussou et le Maninka pour la Haute Guinée.

« Cet ouvrage que nous avons lancé à l’Université de Sonfonia est le premier d’une série que nous appelons ‘’Gandé leydi mein’’ (le Savoir traditionnel de chez nous). Après ce roman, il y a celui de langue Toma traduit en français au compte de la Guinée forestière et après nous allons venir en Basse Guinée et bientôt on aura aussi un ouvrage en langue Maninka et français. Cet aspect des langues de la Guinée pour montrer qu’il y a lieu d’écrire et publier dans nos langues nationales. C’est aussi de démontrer notre engagement à participer à la création d’un environnement lettré dans nos propres langues. Nos langues sont riches, mais le Français prédomine et on a l’impression que nos langues ne sont pas des supports de véhicules de message. Et là, nous sommes en train de montrer que c’est tout à fait possible et nous devons le faire », a expliqué M. Aliou Sow.

Prenant part à cet évènement par visioconférence, Mme Nelly Porta, Directrice-adjointe de la langue française, culture et diversités de l’organisation internationale de la francophonie a réaffirmé la volonté de la Francophonie à appuyer les éditions Gandal dans la production littéraire entamée dans les langues de la Guinée. Elle a surtout fait savoir que la francophonie ne travaille pas uniquement que sur le français, mais elle fait également la promotion des langues partenaires particulièrement les langues nationales des pays membres.   

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 664-72-76-28

Créé le Dimanche 07 mars 2021 à 14:02