Guinée : NDI accompagne les initiatives des élues locales de Conakry…

Conakry
Le directeur résident du NDI en Guinée, Paul Amegakpo
Le directeur résident du NDI en Guinée, Paul Amegakpo

CONAKRY- l’ONG National Democratic Institute (NDI) a organisé, ce jeudi 4 mars 2021, une réunion de mentorat et de partage d’expériences en faveur des femmes conseillères communales locales. L’initiative vise à renforcer leurs capacités, mais aussi à créer un cadre de synergie entre les élues de Conakry et de l’intérieur du pays. Cette cérémonie s’est déroulée en présence de la maire de la commune de Kaloum, Aminata Touré et du directeur résident du NDI en Guinée, Paul Amegakpo.

 « La formation de ce jour permet,  à la fois, de partager des informations sur les instruments que le Gouvernement a mis en place pour financer le développement local et aussi faire en sorte que ces femmes planifient leurs rencontres avec les autres femmes de l’intérieur afin que des insuffisances qui sont remarquées actuellement puissent faire objet de plaidoyer. Parce qu’il est important que le transfert des compétences qui est constaté à travers le Code de la décentralisation soit matérialisé par un transfert de ressources conséquentes. Et cela demande une implication, à la fois, des départements sectoriels du gouvernement et aussi de l’Assemblée nationale pour que ce soit une politique concertée », a expliqué le directeur Résident du NDI en Guinée tout en soulignant que c’est une tradition pour son ONG d’accompagner le leadership politiques des femmes.

« Le NDI a pour tradition de soutenir le leadership politique des femmes et surtout au niveau local.  Les femmes élues constituent un maillon important pour le développement local. Lorsqu’elles sont organisées et dotées des compétences, elles peuvent aider à mieux orienter les investissements et aussi les politiques et actions publiques locales vers les services publics qui amélioreront les conditions de vie des populations », a-t-il ajouté

Concernant les attentes, Paul Amegakpo a déclaré : « Nous attendons que ces femmes soient au même niveau d’informations  que tous les autres décideurs publics sur l’ensemble des instruments qui concourent au développement local et que ces femmes prennent l’engagement de travailler avec toutes les autres femmes élues sur tout le territoire guinéen pour faire en sorte que le leadership des femmes qui représente plus de 52% de la population et plus de 53% au niveau de l’électorat que leurs voix comptent dans les décisions et les actions qui seront menées à l’endroit des populations », a conclu Paul Amegakpo.

Selon la maire de Kaloum, le caucus des femmes élues de Conakry a pour but de promouvoir les échanges d’expériences parce que chaque commune a son expérience. "A Kaloum, nous avons une expérience de plus d’un an de pavage et, à travers l’intercommunalité, nous allons faire bénéficier les autres communes aussi, voir comment nous pouvons les aider à la formation des jeunes dans plusieurs volets. En plus, les autres communes ont des expériences que nous n’avons pas à Kaloum. Donc, nous allons échanger ces différentes expériences pour pouvoir faire bouger et surtout accompagner les femmes. L’accompagnement des femmes est très important pour le caucus parce que dans le pavage et à la production et à la pose, nous avons, au moins 50%, des jeunes femmes qui sont là et qui travaillent comme maitres d’ouvrages qu’on peut employer un peu partout pour la formation », a expliqué Mme Aminata Touré par ailleurs présidente de Caucus des femmes élues de Conakry.

Formé il y a de cela une année, le groupe des caucus des femmes élues de Conakry  a pour  objectif de travailler en synergie avec toutes les femmes élues du pays dans le cadre du développement, a expliqué madame Aminata Touré.

« Dès le début de la pandémie de COVID-19 nous nous sommes organisées pour poser des actes, nous avons sillonné les cinq communes pour essayer de sensibiliser et faire des dons pour les femmes. Nous avons un programme très ambitieux pour le caucus des femmes de Conakry parce que nous sommes des femmes choisies par le peuple et donc nous avons un droit de redevabilité vers ces populations. C’est raison pour laquelle nous avons décidé de se mettre ensemble pour essayer de fédérer nos efforts et participer au développement de l’ensemble des communes à travers l’intercommunalité », a fait savoir le Maire de Kaloum avant de formuler des remerciements à NDI.

« Tous nos remerciements à NDI parce que dès le premier jour NDI a fait confiance aux femmes de Conakry et la création même de caucus a été fait grâce à NDI et l'USAID. Ces deux structures continuent de nous accompagner. Toujours un grand merci pour NDI pour la confiance qu’il place aux femmes de Conakry », a-t-elle conclu.      

La Directrice des programmes de l’USAID était également présente à cette cérémonie. Avant de saluer l’engagement des femmes, Ewa Protrowska a fait savoir que la démocratie et le développement commencent toujours au niveau local.

« Au nom de l’USAID, c’est un grand plaisir pour moi de me retrouver parmi ce groupe dynamique de femmes leaders que vous êtes. Car, vous êtes des élues locales qui servez directement les causes et les besoins démocratiques et de développement de vos citoyens à la base. Souvent, les institutions nationales attirent plus l’attention du public mais cela ne doit pas cacher votre travail de tous les jours. La démocratie commence avec les citoyens et les représentants au niveau local. C’est au niveau local que des solutions et des idées pragmatiques peuvent être développées. Mais pour qu’elles soient effective et porteuse de bons résultats, elle doit faire appel à toutes forces dynamiques d’un pays surtout les femmes qui sont élues par les leurs citoyens », a expliqué la représentante de l’USAID à cette rencontre avant réitérer l’engagement de son agence à soutenir toujours cette initiative.

« Après des longues années de sous-représentation, les femmes en Guinée assument de plus en plus des rôles de leadership. Vous représentez l’espoir de vos communautés et vous défendez les idéaux et les intérêts majeurs des femmes qui représentent plus de la moitié de la population guinéenne. L’USAID est fière de vous et fera de son mieux pour vous accompagner », a promis Ewa Protrowska.

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 666 134 023

Ci-dessous, quelques images de la rencontre

Créé le Vendredi 05 mars 2021 à 11:05

TAGS