BCRG : Inauguration du nouveau Musée de la monnaie guinéenne…

Guinée
Le premier ministre guinéen, Ibrahima Kassory Fofana et le Gouverneur de la BCRG, Dr Lounsény Nabé
Le premier ministre guinéen, Ibrahima Kassory Fofana et le Gouverneur de la BCRG, Dr Lounsény Nabé

CONAKRY-Le Premier ministre guinéen a procédé, ce vendredi 05 mars 2021, à l’inauguration du nouveau Musée de la monnaie guinéenne. La cérémonie d'inauguration a eu lieu dans l’enceinte de la Banque Centrale de la République de Guinée (BCRG), hôte dudit Musée, sis à Kaloum. Elle a mobilisé plusieurs membres du Gouvernement parmi lesquels, on peut citer : Tibou Kamara de l’Industrie, des Petites et Moyennes Entreprises, Mamadi Camara de l’Economie et des Finances, Mama Kanny Diallo du Plan et du Développement Economique et Ismaël Dioubaté du Budget. En plus de ces ministres, la cérémonie a réuni les hauts cadres de la Banque Centrale au premier rang desquels, le Gouverneur Dr Lounceny Nabé, a-t-on constaté sur place.

Dans son discours, Dr Ibrahima Kassory Fofana a expliqué l’importance du Musée de la monnaie, surtout pour les jeunes générations. « Ce musée de la monnaie que vous avez mis à la disposition du public à compter de ce jour, constituera pour les jeunes générations une vitrine permettant de s’informer sur le rôle de la Banque dans l’économie, l’histoire de notre monnaie à travers l’évolution des signes monétaires. Je vous invite monsieur le gouverneur, à une large vulgarisation de ce qui doit être une bonne conservation des billets de banques parce que cela y va de la promotion d’une culture financière inclusive chère à notre Président », a déclaré le premier ministre.

Poursuivant, le Chef du gouvernement guinéen a rendu hommage aux pères fondateurs de la Guinée indépendante, qui ont contribué à faire de la souveraineté monétaire une réalité. « Je rends un vibrant hommage à nos pères fondateurs de notre Guinée indépendante et à tous les guinéens qui ont contribué à faire de notre souveraineté monétaire une réalité au service de l’économie toute entière. Aujourd’hui, je suis heureux de noter que sous la clairvoyance de notre champion national, le Pr Alpha Condé, notre Banque Centrale totalise les réserves de change à date de plus d’un milliards de dollars qui couvrent largement les quatre mois d’exportation », s’est réjoui Dr Ibrahima Kassory Fofana.

Prenant la parole, le Gouverneur de la Banque Centrale de la République de Guinée (BCRG) a tout donné l’objectif qui a motivé la construction de cette infrastructure. « L'objectif visé est de faire de cet endroit un espace de mémoire du passé, d'affirmation du présent et de perspectives pour l'avenir. Il s'agit de mettre en exergue le passé glorieux de notre pays, son présent dynamique et plein d'enseignements et son avenir plein de promesses », a expliqué Dr Lounceny Nabé,  avant de détailler les caractéristiques du musée de la monnaie guinéenne.

« Ce musée réunira divers objets de valeurs de la Banque Centrale, allant de très anciens moyens de paiement (Guinzé, cauris et étoffes de coton) ayant circulé du VIIIème siècle à la période coloniale. Des spécimens de monnaies étrangères, à des masques relevant du patrimoine culturel de notre pays, des modèles de billet de banque de la période coloniale à ceux émis depuis l’indépendance et de l’indépendance à nos jours », a expliqué le Gouverneur de la BCRG tout en revenant sur l’historique de la monnaie guinéenne.

« Concernant les thématiques sur les billets de la période post indépendance, elles sont riches et variées et vont de l'agriculture à la flore; des mines aux grands chantiers du pays. Marquée au début par la figure du Président de la République, l’iconographie des billets a par la suite évolué vers les effigies des héros de la résistance à la conquête coloniale, et de grandes figures africaines et même internationales, pour être marquées de nos jours par la prééminence des questions liées au genre », a-t-il ajouté.

Pour conférer une large ouverture à ce patrimoine numismatique, et conforter son caractère dynamique, Dr Lounceny Nabé a annoncé que la Banque Centrale entend l’enrichir dans les mois à venir de spécimens de moyens de paiement ayant circulé aussi bien dans la Sous-Région que dans le reste du monde. "II en sera de même du style architectural des Agences réalisées par la Banque Centrale dans les Chefs-lieux de provinces de 1985 à nos jours », a-t-il annoncé.

De façon simplifiée, l'histoire monétaire Postindépendance de notre pays dans sa composante fiduciaire, se décline en cinq principales séquences correspondant chacune à des types de billets spécifiques dans leur présentation, dans les éléments de sécurité qui les caractérisent, et dans les thématiques qui y sont rattachées. A savoir :

Franc Guinéens : types 1958/1960 : Constitue de coupures de 10.000, 5000, 1000, 500, 100 et 50 et la pièce de 50 FG;

Le Syli : types 1971/1980: constitué de coupures de 500, 100, 50, 25, 10, 5, 2, 1 et pièces de 5, 2, 1 et 50 cauris.

Ces deux types avec les évolutions qui les ont marquées, correspondent aux billets et pièces émis sous la première République.

Franc Guinéen Types 1985/2006 avec des coupures de 5 000, 1 000, 500, 100, 50, 25 et des pièces de 50, 25, 10, 5, 1 émises sous la deuxième République.

Franc Guinéen: Types 2008/2010: constitué de la coupure de 10 000 francs Guinéens émise durant la transition.

Frans Guinéen: Types 2012/2018: constitué de coupures de 20.000, 10.000, 5000, 1000, 500, 100 francs Guinéens émises sous la troisième République et qui sont les seules actuellement en circulation.

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 666 134 023

Ci-dessous, quelques images de la cérémonie et du Musée

Créé le Vendredi 05 mars 2021 à 20:58

TAGS