Enseignement supérieur et technique : L'ANAQ publie les résultats définitifs des évaluations pour l'accréditation des programmes

Guinée
Le Secrétaire Exécutif de l’ANAQ, Professeur Kabinet Oularé
Le Secrétaire Exécutif de l’ANAQ, Professeur Kabinet Oularé

CONAKRY-Après la présentation des résultats provisoires en début février, l'Autorité Nationale d'Assurance Qualité (ANAQ-Guinée) a publié ce mardi, 2 mars 2021, les résultats définitifs des évaluations pour l'accréditation des programmes, session 2019/2020.

Cette présentation a été faite par le Secrétariat Exécutif de l'Autorité Nationale d'Assurance Qualité dans l'Enseignement, la Formation et la Recherche Scientifique, a-t-on constaté sur place. Sur 87 candidatures validées lors de la présélection, 2 ont été recalées. C’est en tout donc, 85 candidatures qui ont démarré le processus. A l’issue du rapport d'autoévaluation, 71 ont été déposés tandis que 15 rapports d'autoévaluation ne l'ont pas été, selon le Secrétaire Exécutif de l’ANAQ, Professeur Kabinet Oularé.

A l’issue de l’évaluation des 71 programmes, seuls 35 ont été accrédités. Ainsi, le récapitulatif des accréditations des programmes en fonction du statut des établissements se présente comme suit : Les établissements publics ont enregistré 9 programmes accrédités contre 26 pour les privés. Ce qui donne au total, 35 accréditations, soit un pourcentage de 49%, a déclaré le secrétaire exécutif de l’ANAQ.

Lire aussi-Enseignement supérieur et technique : l'ANAQ présente son rapport d'évaluation 2020

L’objectif de ces évaluations est l’amélioration et la qualification des programmes enseignés dans les établissements d’enseignement supérieur et technique de Guinée, afin de permettre aux Etudiants de s'insérer sur le marché de l’emploi, a déclaré Pr Kabinet Oularé. Au terme de cette évaluation, les établissements privés ont enregistré 15 programmes qui n'ont pas eu d'avis favorables contre 21 pour les établissements publics soit 36. Ceci dit, les établissements qui ont soumis ces programmes doivent revoir leur contenus a-t-il-ajouté.

« Les programmes soumis à cette session d’évaluation et qui n’ont pas pu avoir d’accréditation doivent se remettre à la tâche pour obtenir le niveau de qualité souhaité. Les programmes qui ont été accrédités doivent continuer à travailler pour maintenir le cap et corriger les lacunes qui ont été constatées. Donc, à tous les niveaux, le travail doit continuer. Que le programme soit accrédité ou pas, il y a des recommandations qui ont été formulées à tous les programmes. A chacun d’eux d’améliorer son score par rapport aux futures évaluations », a expliqué le secrétaire exécutif de l’ANAQ.

A noter que les grands absents de cette liste, sont l'Université Gamal Abdel Nasser de Conakry, l'Institut supérieur des Sciences de l'Education de Guinée (ISSEG), l'Université Julius Nyéréré de KANKAN et l'Université de Labé, toutes disqualifiées pour défaut de dépôt du rapport d'autoévaluation.  

 Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 664-72-76-28

Créé le Mardi 02 mars 2021 à 16:59