Damaro fait une confidence : "Chérif, le Président et moi à Washintgon…"

Guinée
Kassory Fofana, Premier ministre et Damaro Camara, président de l'Assemblée Nationale
Kassory Fofana, Premier ministre et Damaro Camara, président de l'Assemblée Nationale

CONAKRY-Le Président de l'Assemblée Nationale qui a pris part ce lundi 8 février 2021, aux obsèques de Chérif Haidara, décédé le 1er février dernier, a fait des confidences sur ses rapports avec le défunt. Dans son témoignage, l'honorable Amadou Damaro s'est accentué sur un fait. La première visite du Président Alpha Condé aux Etats-Unis. Le parlementaire raconte que, lors de ce jour, le Chef de l'Etat a utilisé le téléphone portable de Chérif Haidara pour appeler dame Doussou Condé, une dissidente du parti au pouvoir, le RPG arc-en-ciel.

"J'ai connu Chérif dans les années 2000 aux Etats-Unis quand on écrivait sur les quelques sites guinéens d'alors. Un jour, il a demandé à un de ses grand frères ici présent, Mory Diané s'il pouvait m'inviter à sa radio. Celui-ci lui a dit que tu auras choisi le meilleur client pour ta radio. Pendant au moins trois ans, de 2006 à 2009, j'étais l'invité de sa radio au moins deux fois par semaines.

Pendant la première visite du Président de la République à Washington, j'ai quitté Atlanta et c'est Chérif qui a été m'accueillir à l'aéroport. Il a exprimé le désir de rencontrer le président de la République. De l'hôtel, j'ai humblement demandé au président s'il pouvait recevoir un de nos jeunes très actifs sur les réseaux sociaux. Il m'a demandé c'est qui. Je lui ai répondu qu'il s'appelle Chérif. Le président dit : "veux-tu amener un Chérif à un Condé ?". J'ai dit "ah oui avec votre permission". Je suis descendu appeler Chérif. C'est avec son téléphone ce jour que le Président a appelé madame Doussou Condé. Chérif n'a pas manqué de dire : attention Président, en voyant mon numéro, elle commencera par m'insulter. Si tel était le cas, les injures ce n'est pas à vous, elles sont plutôt à moi.

Depuis, la deuxième question de Chérif c'était de demander quel était mon rapport avec Kassory Fofana. Je lui ai qu'ils étaient excellents et qu'il m'arrive de passer des week-ends avec lui à Washington. Il était heureux comme un bébé. Quand il est rentré, le président a voulu l'utiliser dans la communication. Il est venu me dire grand frère, je veux continuer dans la communication, mais j'aurai tout le plaisir, avec ton aide, d'être avec ton ami Kassory. Je n'ai pas trouvé d'objections. Et Kassosry a fait ce qu'il fallait pour qu'il soit avec lui (…) Une vie n'est pas sa longueur, mais son intensité, son utilité pour la communauté. Je peux dire que Chérif a eu une vie bien remplie, bien utile", a témoigné le président de l'Assemblée Nationale.

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le Lundi 08 Février 2021 à 14:31