Nouvelle "tragédie" à Macenta : un incendie ravage Koréla, 3 morts…

Macenta
Des sinistrés du village de Koréla
Des sinistrés du village de Koréla

MACENTA- Un incendie a ravagé le district de Korela, situé à 32Km de la sous-préfecture de Kouankan, dans la préfecture de Macenta. Le bilan fait état de 3 morts, il s’agit de deux filles et un garçon. Les dégâts matériels sont importants, les sinistrés sont sans abris.

L’incendie s’est déclaré ce lundi 1er février aux environs de 11 heures. Au moment des faits, les villageois étaient dans les champs. Les flammes ont piégé trois gosses qui ont péri dans ce sinistre.

« Bien que nous n’ayons pas encore le rapport final, mais le bilan est déjà lourd. C’est aux environs de 11h que nous avons reçu un appel nous informant qu’il y a incendie à Korela. Avec le sous-préfet, nous avons dépêché la gendarmerie pour s’enquérir des réalités sur le terrain, elle était accompagnée par la croix rouge local de Kuankan. Sur le terrain, les dégâts étaient énormes. Cette équipe s’est rendue sur le terrain pour éteindre les flammes. Quand certains villageois ont voulu éteindre le feu, il a pris de l’ampleur. Les trois enfants qui sont morts, ont fui pour aller dans une cuisine croyant se mettre à l’abri. C’est là qu’ils ont été piégés. Il s’agit de 2 filles âgées de 10 et 5 ans et un garçon de 5 ans. C’était à une heure où tous les villageois étaient dans les champs, le village était presque vide. Le feu ayant pris l’ampleur, 63 habitations ont été calcinées avec leurs contenus. Les autorités se rendront sur place ce mardi pour en savoir davantage sur les circonstances de la survenue de cet incendie et faire un bilan plus exhaustif. Selon nos informations, l’origine du feu est accidentelle, c’est causé par un citoyen » explique Mamady 1 Camara, maire  de Kuankan

Aissata, paysanne résidente à Korela décrit un sinistre sans précédent : « le feu a tout avalé ici alors que nous étions dans les champs. Nous avons tout perdu, reste de vivres, vêtements, nos cases rien ne nous reste sous la main. Nous sommes tous exposés dehors. Nous avons quitté nos habitations comme d’habitude dans l’espoir de renter nous reposé le soir. Aujourd’hui nous n’avons plus rien, c’est devenu des champs de ruines, nous sommes à la belle étoile, aidez-nous, on ne sait plus quoi faire. Des enfants innocents sont morts dans les flammes, ils ne savaient plus quoi faire. Comment nous allons faire avec nos enfants sans abris, nous demandons au gouvernement de venir en aide », pleure cette paysanne jointe au téléphone par Africaguinee.com.

Lire aussi-Conflit entre Tomas et Manias à Macenta : L'Etat appelé à y apporter une "solution"

Korela est méconnaissable depuis ce lundi, indique un maitre d’école qui est en service dans une zone voisine à Korela : « C’est fini ici tout est à reprendre. Aujourd’hui, tu peux apercevoir le village de bout en bout sans obstacle tellement que l’étendue des dégâts est énorme. Ce qui est plus important c’est de venir aux secours des sinistrées qui sont exposés aux intempéries de toute sorte » témoigne un enseignant.

Le maire plaide pour un SOS en faveur des sinistrés qui ont tout perdu : « Je formule un SOS pour le village de Korela. C’est un village agricole qui a tout perdu jusqu’au dernier grain de vivres, les familles sinistrées passent la nuit à la belle étoile. Je demande aux bonnes volontés d’agir. Ils ont besoin de tout, vêtements, vivres, argent et tout » plaide le maire.

En attendant de trouver une assistance, les sinistrés dormiront dehors le ventre creux, à la merci des journées chaudes et des nuits froides.

 

Alpha Ousmane Bah (AOB)

Pour Africaguinee.com

Tél. : (+224) 664 93 45 45

Créé le Mardi 02 Février 2021 à 10:02

TAGS