Atrocités interethniques à Macenta : Plusieurs personnes déférées...

Nzérékoré
Violences à Macenta, image d'archive
Violences à Macenta, image d'archive

NZEREKORE-Plusieurs personnes ont été interpelées puis déférées suite aux atrocités qui ont eu lieu à Macenta entre les 26 et 27 décembre dernier. Des affrontements qui avaient opposés les deux ethnies majoritaires de la ville et qui avaient fait plusieurs morts. Le bilan officiel présenté par les autorités administratives fait état de 17 morts tous inhumés dans une fosse commune à Nzérékoré.

Selon nos informations, 31 personnes ont été arrêtées et déférées à Nzérékoré suite à ces atrocités. Elles sont poursuivies pour meurtre, assassinat, coups et blessures volontaires, incendie volontaire, détention illégale d’armes et munitions, destruction d’édifices privés, participation à un mouvement insurrectionnel et complicité.

Lire aussi-Conflit entre Tomas et Manias à Macenta : L'Etat appelé à y apporter une "solution définitive"

 « Au jour d’aujourd’hui, ils sont 31 individus placés sous mandat de dépôt, à la maison centrale de Nzérékoré. Ils n’ont pas été arrêtés au même moment. Il y a eu d’abord 28 personnes déférées par procès-verbal d’enquête préliminaire. Après le juge d’instruction a été saisi. Il a décerné des mandats. C’est l’exécution de ces mandats, qui a amené à l’interpellation de trois autres. Ce qui fait 31 personnes placées régulièrement sous mandat de dépôt », nous a confié Abdoulaye Babadi Camara, le procureur de la république près le tribunal de première instance de Macenta. Selon lui, le dossier est en cours d’instruction pour l’organisation du procès.

’Le dossier est en instruction préparatoire devant le juge d’instruction. L’enquête évolue très bien. Pour le moment, c’est la partie civile qui est en train d’être auditionnée’’, ajoute-t-il.

A suivre !

SAKOUVOGUI Paul Foromo

Correspondant régional d’Africaguinee.com

A Nzérékoré.

Tél : (00224) 628 80 17 43  

Créé le Vendredi 15 janvier 2021 à 13:20