INTEGRA : Des formations sur les filières porteuses en cours de préparation à Mamou.

Publireportage
Des participants  de la formation
Des participants de la formation

Le programme d’appui à l’intégration socio-économique des jeunes (INTEGRA), financé par l’union européenne, a organisé à Mamou, avec le soutien de la GIZ et du Ministère de l’Enseignement Technique, de la formation Professionnelle et de l’Emploi, une formation de formateurs du 28 novembre au 05 décembre 2020 dans les filières professionnelles les plus porteuses en Guinée. Cette session de formation fait suite à une première organisée du 08 au 14 octobre 2020, dans les régions de Faranah, Labé, Mamou et Kindia.

Il s’agit, dans le cadre du programme INTEGRA, de former les formateurs des sept programmes (Couture, maçonnerie-carrelage, Maraichage-Pépinière, Installation et maintenance des pompe à usage domestique et d’irrigation, Auxiliaire d’élevage, Electricité bâtiment et Staff-masticage) élaborés en faveur des jeunes en âge légal de travailler dont l’âge varie entre 18 et 35 ans.

Partant d’une étude du marché du travail (ELMA appuyé par des enquêtes légères), des métiers porteurs ont été identifiés et des programmes de formation de courte durée élaborés pour certains de ces métiers. Il est question de former les formateurs de ces jeunes sur des aspects transversaux et pédagogiques notamment l’approche par compétence, la planification des leçons, l’animation des séquences et l’évaluation des apprentissages. L’objectif est de renforcer les connaissances et les compétences des participants dans leurs différentes prestations dans les salles de classes.

Un appel à candidature sera lancé pour le recrutement des jeunes bénéficiaires qui seront formés dans les institutions du METFP-E, en collaboration avec les professionnels de métiers. La première formation qui s’est déroulée à Mamou était axée sur des filières telles que le carrelage, la couture, le maraîchage et l’installation et la maintenance des pompes à usage domestique et d’irrigation. Cette deuxième session de formation a porté sur les filières de l’élevage et de l’électricité -bâtiment notamment.

Les participants ont apprécié la formation comme l’attestent leurs témoignages. Elhadj Mamoudou Camara, formateur, expert en élaboration des programmes, se dit convaincu que cet atelier va positivement impacter le processus de réinsertion des jeunes bénéficiaires.

« Je sais que les participants vont mettre en application ce qu’ils ont reçu comme formation pendant ces 8 jours.  J’avoue que le séminaire a été fructueux par la motivation que les participants avaient tout au long de la formation. Ils étaient tous à l’heure et ont quitté tard. Ça prouve qu’ils ont eu un intérêt particulier à l’animation que j’ai faite. Je suis sûr qu’à l’issue de cette animation, il va y avoir des améliorations dans leur façon de faire. », a indiqué le formateur.

Chargé de cours de Masticage au Centre de Formation Professionnelle de Mamou, Alia Camara a indiqué que cet atelier est venu au bon moment. « C’était une très bonne formation qui nous a apporté un plus dans notre manière d’enseigner.  Après ici, nous allons appliquer ce qu’ils nous ont appris », a-t-il promis.  

Une autre participante, Mariama Penda Diallo s’est engagée à appliquer les connaissances acquises au cours de cet atelier. « Les modules qu’ils nous ont dispensés nous ont permis d’avoir des nouvelles connaissances qui nous seront utiles en classe. On peut désormais mieux former et sensibiliser nos élèves », a-t-elle dit.

A l’issue de cette session de formation, le représentant de l’Ecole Nationale d’Agriculture et d’Elevage (ENAE) de Tolo, a rassuré qu’il pourra désormais bien dispenser les cours. « Les jeunes qui ont migré et qui n’ont pas réussi peuvent venir, nous allons les former dans des métiers et les réintégrer. En tant que formateur, j’ai eu un outil qui peut me permettre de dispenser les cours et bien former mes apprenants », s'est réjoui M. Mamadou Bah.

Le programme INTEGRA se veut une contribution pour amorcer de nouvelles dynamiques dans le développement socio-économique en Guinée. Financé par l’Union européenne au titre du Fonds fiduciaire d’urgence de l’Union européenne pour l’Afrique, INTEGRA crée des opportunités pour la jeunesse guinéenne à travers la préparation à la vie professionnelle dans les établissements scolaires, la réalisation d’infrastructures économiques, la formation professionnelle, la création d’emplois durables et le développement de l’entrepreneuriat.

Ainsi, à travers ce programme, ce sont plus de 15 000 jeunes qui seront directement accompagnés pour mettre en œuvre cette nouvelle dynamique socio-économique par la création d’emplois et l’appui au développement de l’entrepreneuriat en Guinée.

Suivez INTEGRA Guinée sur Twitter| Facebook |

Suivez la Délégation de l'Union européenne en Guinée sur Twitter | Facebook |

Créé le Mardi 22 décembre 2020 à 13:44

TAGS